ACTUS LOCALESSANTÉ

Covid-19 : le service de santé des armées en inspection au fenua

Une mission militaire du service de santé des armées, présente depuis samedi en Polynésie, a rendu ses premières conclusions sur les possibilités d’augmentation des capacités hospitalières dans le pays. Santé Publique France va en outre envoyer 12 infirmières en renfort au CHPF d’ici la fin de semaine. 

« L’Hexagone nous apporte aussi son soutien ». C’est ce qu’avait affirmé Dominique Sorain lors de son allocution de vendredi. Le Haut-commissaire avait alors parlé d’une mission du service de santé des armées. Une mission qui a visiblement été menée au cours du weekend. Les militaires, présents « depuis samedi 31 octobre », ont « étudié les conditions d’une augmentation des capacités en lits de réanimation et en moyens humains complémentaires en cas d’aggravation de la situation sanitaire ». Et ont présenté leurs conclusion au Haussaire et au Pays ce lundi.

Avant même que ces conclusions, qui n’ont pour le moment pas été rendues publiques, ne soient mises en application, l’État va accorder du renfort au CHPF. « La propagation du virus se traduit par une augmentation de l’occupation des capacités de soin au centre hospitalier de Polynésie française, qu’il s’agisse des lits en hospitalisation ou des lits en réanimation », note le Haussariat. Dès lors « le maintien de ces capacités opérationnelles nécessite des renforts du niveau national ». Raison pour laquelle Santé Publique France « va envoyer avant la fin de la semaine 12 infirmières pour renforcer le CHPF ». Un renfort temporaire demandé par le Pays et par la direction de l’établissement, qui espère ainsi compléter ses équipes en attendant la fin de certaines formations en cours.

Avec communiqué.

A lire aussi : La « réa » de Taaone, vitale dans la gestion de crise

Article précedent

La "réa" de Taaone, vitale dans la gestion de la crise

Article suivant

Répondeur de 6:30, le 03/11/2020

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Covid-19 : le service de santé des armées en inspection au fenua