ACTUS LOCALESEDUCATION

« Créer des liens entre les entreprises et les étudiants »

Les majors de promotion des licences de l’université de la Polynésie française vont recevoir une aide financière de 100 000 Fcfp, le jour de la rentrée solennelle, le 28 septembre. C’est la dixième fois que l’UPF organise cette opération avec de grandes sociétés du fenua. L’objectif, pour le président de l’université, c’est avant tout de mettre en relation les étudiants et les entreprises.

Les treize meilleurs élèves de licence de l’année 2016-2017 vont bientôt recevoir une aide de 100 000 Fcfp. Une opération que l’UPF met en place chaque année avec le soutien de grandes entreprises du Pays. Hinerava Allanic est major de la promotion Lettres et arts. Elle continue ses études avec l’objectif de devenir professeur de français et cette aide va lui permettre d’être un peu plus sereine sur le plan financier.

Amortir le prix de ses études : c’est aussi à ça que la récompense va servir en premier lieu à Vaea Houssin, major de la promotion Économie-gestion. Elle donne trois conseils aux étudiants qui aimeraient, à leur tour, être major de promotion et toucher cette aide. Parmi ces trois points qui l’ont aidé à réussir, il y a la motivation.

Vaea Houssin aurait aimé poursuivre sa formation, mais le master comptabilité contrôle audit n’est pas ouvert tous les ans, alors elle devra être patiente. En attendant, elle a réussi un concours administratif et pendant un an, elle est fonctionnaire stagiaire à la DGEE. Elle fait donc partie de ces jeunes « happés par l’administration », comme le regrette en souriant son parrain, Olivier Kressmann, président du Medef. Pour le président de l’université, Patrick Capolsini, au-delà de récompenser les meilleurs élèves, le but, c’est effectivement de rapprocher les étudiants des entreprises.

Les récompenses seront remises aux majors par leurs parrains lors de la rentrée solennelle de l’UPF, le jeudi 28 septembre.

À l’issue de cette cérémonie, Christopher Ballard, professeur agrégé en histoire du Pacifique à l’université nationale australienne de Canberra, présentera sa leçon inaugurale sur le thème « L’avenir du passé en Océanie ».

Article précedent

« Pina » de Titaua Peu en course pour le Grand Prix Roman Métis

Article suivant

600 candidats pour 70 places pour intégrer la fonction publique communale

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

« Créer des liens entre les entreprises et les étudiants »