RSS Actus Radio1 | Radio1 Tahiti https://www.radio1.pf/custom-rss/rss-actus-radio1/ Flux RSS utilisé pour la newsletter Radio1 au 2018-12-16 en-us webmaster@radio1.pf (Radio1) <![CDATA[Vaimalama Chaves : « Mauruuru maitai i ta outou tauturu »]]> http://www.radio1.pf/vaimalama-chaves-mauruuru-maitai-i-ta-outou-tauturu/

© Miss Tahiti

Fraîchement élue Miss France 2019, Vaimalama Chaves a donné sa première conférence à Lille. Première sur les votes du jury et première sur les votes du public, Miss Tahiti a remercié les Polynésiens et ses supporters. Elle est revenue sur la « malédiction » des Miss Tahiti à Miss France et sur son intérêt pour « l’éducation ».

A peine l’élection de Miss France terminée, Vaimalama Chaves a donné sa première conférence de presse un peu après minuit à Lille. Un quart d’heure d’échange avec les journalistes présents sur place pour notre Miss Tahiti qui n’était toujours pas « redescendue de son nuage ».

Vaimalama Chaves a expliqué vouloir mettre en avant « l’éducation » lors de son règne. Interrogée sur son passé de femme « ronde » et sur ce qui l’avait poussée à se présenter à cette élection, Vaimalama a répondu en expliquant sa définition de ce qui fait une femme.

La nouvelle Miss France 2019 est également revenu sur la « malédiction » qui a privé de titre plusieurs Miss Tahiti ces dernières années. Un mot qu’elle trouve un peu trop négatif pour les belles performances des précédentes Miss Tahiti.

Vaimalama a expliqué avoir pu discuter uniquement avec sa mère, son père, sa belle-mère et sa petite sœur juste après son élection. Un échange court, mais plein de bonheur et de fierté partagée.

Notre ambassadrice de beauté a même pu prononcer quelques mots en tahitien. Surtout pour remercier tous ses supporters pour leur soutien.

]]>
Sun, 16 Dec 2018 02:31:31 +0000 http://www.radio1.pf/vaimalama-chaves-mauruuru-maitai-i-ta-outou-tauturu/ MISS TAHITI
<![CDATA[Vaimalama Chaves est Miss France 2019]]> http://www.radio1.pf/vaimalama-chaves-miss-france/

© FB Miss Tahiti

Notre Miss Tahiti, Vaimalama Chaves, a été élue samedi au Zénith de Lille Miss France 2019. Vingt ans après Mareva Galanter, Miss Tahiti remporte le titre de plus belle femme de France !

L’élection de Miss France 2019 a débuté samedi matin à 10 heures (heure de Tahiti, NDLR) en direct du Zénith de Lille devant un jury exclusivement féminin présidé par Line Renaud. Le concours présenté par Jean-Pierre Foucault et Sylvie Tellier a débuté par les présentations de l’ensemble des Miss Régionales, ponctuées par plusieurs défilés sur le thème du French Cancan, de Bollywood ou encore du cirque. C’est d’ailleurs sur ce dernier thème que notre Miss Tahiti, Vaimalama Chaves, a fait sa première apparition.

© MyTF1

Vaimalama Chaves a ensuite effectué le traditionnel passage en maillot de bain aux côtés des 30 Miss régionales, dans une superbe tenue une-pièce rose.

© MyTF1

Juste avant l’annonce des douze finalistes, un magnifique tableau en hommage à Charles Aznavour a laissé apparaître les Miss en robes de soirée blanches. C’est un jury de pré-sélection plus large qui a choisi les premières finalistes : Miss Guadeloupe, Miss Provence, Miss Nord-Pas de Calais, Miss Côte d’Azur, Miss Réunion, Miss Aquitaine, Miss Lorraine, Miss Tahiti, Miss France-Comté, Miss Ile de France, Miss Limousin, Miss Languedoc-Roussillon.

© MyTF1

Miss Tahiti a le numéro « 8 ». Vous pouvez donc voter par téléphone au 36 80 (118 Fcfp la minute d’appel + le prix d’un appel local) ou par SMS en envoyant le numéro de notre Miss au 72 500. (118 Fcfp + le prix d’un SMS local chez Vini et 118 Fcfp uniquement chez Vodafone).

Miss Tahiti a ensuite défilé en costume de super héroïne, juste avant l’annonce des cinq finalistes : Miss France-Comté, Miss Réunion, Miss Tahiti, Miss Limousin, Miss Guadeloupe ! Les compteurs de votes sont remis à zéro. Miss Tahiti garde le numéro 8.

© MyTF1

Les cinq finalistes ont ensuite défilé sur le thème des « joyaux » du diadème de Miss France, avant de s’exprimer sur l’importance de « l’éducation » face au jury de Miss France.

© MyTF1

Et au terme d’un suspens insoutenable, Vaimalama Chaves a été élue Miss France 2019 ! Sa première dauphine est Miss Guadeloupe.

]]>
Sat, 15 Dec 2018 21:13:30 +0000 http://www.radio1.pf/vaimalama-chaves-miss-france/ MISS TAHITI
<![CDATA[Les grands-parents de Vaimalama « pleins de bonheur »]]> http://www.radio1.pf/les-grands-parents-de-vaimalama-pleins-de-bonheur/

© Vaite Urarii Pambrun

« Tu peux pas savoir comme je suis plein de bonheur », a réagi samedi midi le grand-père de Vaimalama Chaves à l’annonce du titre de Miss France 2019 remporté par sa petite-fille. « C’est la couronne de toute la Polynésie », a commenté sa grand-mère folle de joie.

Réunis avec leurs proches et les supporters de Vaimalama Chaves dans un café du centre-ville de Papeete, le grand-père et la grand-mère de notre Miss Tahiti ont suivi l’élection de Miss France avec une joie non dissimulée mais aussi beaucoup de sagesse. « Tu peux pas savoir comme je suis plein de bonheur », a commenté le grand-père de notre Miss France, Thadee, lorsque Vaimalama a remporté le titre tant convoité.

La grand-mère de Vaimalama était émerveillée devant l’écran de télévision qui lui permettait de suivre l’élection en direct. Elle a surtout été marquée par « tous les soutiens » apportés à sa petite-fille. « Même des gens qu’on ne connaît pas ».

]]>
Sat, 15 Dec 2018 21:10:50 +0000 http://www.radio1.pf/les-grands-parents-de-vaimalama-pleins-de-bonheur/ MISS TAHITI
<![CDATA[Un élève frappe une professeure au lycée de Taravao]]> http://www.radio1.pf/un-eleve-frappe-une-professeure-au-lycee-de-taravao/ Une professeure de sciences physiques a été frappée lundi 3 décembre au lycée de Taravao par un élève de seconde à qui elle tentait de confisquer son téléphone portable.

Un conseil de discipline s’est tenu vendredi matin au lycée de Taravao après l’agression d’une professeure par un élève. Selon nos informations, une professeure de sciences physiques a été frappée par un élève de seconde lundi 3 décembre dernier, alors qu’elle tentait de lui confisquer son téléphone portable en classe. L’enseignante a eu la lèvre ouverte après cette agression. Une plainte a été déposée à la gendarmerie.

Le conseil de discipline, réuni vendredi, a proposé pour l’heure l’exclusion temporaire de l’élève durant 15 jours.

]]>
Sat, 15 Dec 2018 03:00:21 +0000 http://www.radio1.pf/un-eleve-frappe-une-professeure-au-lycee-de-taravao/ FAITS DIVERS
<![CDATA[Chantal Galenon propose d’interdire les téléphones portables en classe]]> http://www.radio1.pf/chantal-galenon-propose-dinterdire-les-telephones-portables-en-classe/ L’élue Tavini et présidente de la commission Education à l’assemblée, Chantal Galenon, a déposé une proposition de loi du Pays portant sur l’interdiction des téléphones portables dans les écoles, collèges et lycées en Polynésie.

Nos confrères de TNTV ont révélé jeudi soir que Chantal Ganelon, élue Tavini et présidente de la commission Education à l’assemblée, a déposé une proposition de loi du Pays portant sur l’interdiction des téléphones portables dans tous les établissements scolaires du primaire et du secondaire en Polynésie. Un texte qui ambitionne de faire décrocher les élèves des écrans, d’accroître leur concentration en cours et de limiter le cyber harcèlement.

La maternelle, le primaire, le collège et le lycée sont concernés par cette proposition de loi du Pays. Si certains établissements scolaires ont pris les devants en interdisant les téléphones et smartphones dans leurs règlements intérieurs. Cette loi du Pays a vocation à donner un cadre légal et à harmoniser cette pratique sur l’ensemble de la Polynésie.

Si cette proposition de loi est adoptée par l’assemblée de Polynésie, charge sera donnée aux établissements scolaire d’en définir les contours dans leur règlement intérieur. Notamment en ce qui concerne les modalités de confiscation ou encore les modalités d’utilisation en dehors des heures de classe.

]]>
Sat, 15 Dec 2018 02:50:01 +0000 http://www.radio1.pf/chantal-galenon-propose-dinterdire-les-telephones-portables-en-classe/ EDUCATION
<![CDATA[Le haut-commissaire aurait dû expulser Flosse d’Erima]]> http://www.radio1.pf/le-haut-commissaire-aurait-du-expulser-flosse-derima/ Le tribunal administratif de Papeete a jugé vendredi « illégal » le refus du haut-commissaire d’accorder le concours de la force publique pour faire expulser l’ancien président Gaston Flosse de son domicile d’Erima à la demande de son ex-femme en 2017. Une décision sans effet, puisque le leader du Tahoeraa a aujourd’hui quitté le domicile.

Voilà qui va tordre le cou aux théories d’un acharnement de l’Etat contre Gaston Flosse. Le tribunal administratif de Papeete a jugé vendredi « illégal » le refus du haut-commissaire d’accorder le concours de la force publique pour expulser l’ancien président et leader du Tahoeraa de son domicile en janvier 2017.

A l’époque, après une ordonnance du juge aux affaires familiales attribuant la jouissance du domicile d’Erima à Tonita Mao, l’ex-femme du leader politique, celle-ci avait demandé l’expulsion de Gaston Flosse qui refusait de quitter la propriété située sur les hauteurs de Arue.

Devant le refus de Gaston Flosse de quitter le domicile, Tonita Mao avait demandé au haut-commissaire le concours de la force publique pour faire expulser le président du Tahoeraa de son domicile. Le haut-commissaire n’avait jamais répondu. Un « refus implicite » qui avait été attaqué devant la juridiction administrative par Tonita Mao.

Une décision pour la forme

Dans son jugement rendu vendredi, le tribunal administratif constate que « le haut-commissaire ne conteste pas dans ses écritures l’absence de tout motif  d’ordre public de nature à justifier le refus d’accorder le concours de la force publique ». Il en conclut que « le refus opposé à la requérante est illégal et doit être annulé ».

Une décision simplement pour la forme, puisque Gaston Flosse a aujourd’hui quitté le domicile d’Erima.

]]>
Sat, 15 Dec 2018 02:40:35 +0000 http://www.radio1.pf/le-haut-commissaire-aurait-du-expulser-flosse-derima/ JUSTICE
<![CDATA[Congés administratifs, AIM, APC… Ce qu’a voté l’assemblée]]> http://www.radio1.pf/conges-administratifs-aim-apc-ce-qua-vote-lassemblee/ Les représentants de l’assemblée ont adopté seize textes jeudi lors de la huitième séance de la session budgétaire. Parmi eux la suppression des congés administratifs, les modifications des conditions d’accès à l’aide à l’investissement des ménages pour la rénovation et les mesures applicables à l’autorité polynésienne de la concurrence (APC).

Projet de loi du Pays portant suppression des droits à congés administratifs dans la fonction publique :

Les congés administratifs dont bénéficiaient les fonctionnaires territoriaux consistaient en la prise en   charge d’un billet d’avion aller-retour à destination du sol français tous les 3 à 5 ans. Ces congés seront supprimés à compter du 1er février 2019. Il est néanmoins prévu que les congés acquis avant le 1er février 2019 soient conservés, à destination des îles de Polynésie. Le projet de loi du Pays a été adopté avec 56 voix pour.

Projet de loi du Pays modifiant la loi du Pays sur l’aide à l’investissement des ménages pour les travaux d’aménagement :

Jusqu’à présent, cette aide, a hauteur de 2 millions de Fcfp, était ouverte à tous sans aucuns critères de revenus. Les demandeurs devaient simplement justifier qu’il s’agissait d’une habitation principale en Polynésie et qu’ils n’avaient pas bénéficié de cette avant durant les cinq dernières années. Ce projet de loi du Pays introduit des critères sociaux  en plafonnant l’aide aux personnes seules qui touchent moins de trois Smig (458 742 Fcfp) – avec conditions particulières pour les enfants à charge – et à trois Smig brut + 100 000 Fcfp pour couple ( 558 742 Fcfp) – également avec des conditions particulières pour les SCI-. Le texte a été adopté par 48 voix pour et 9 abstentions.

Projet de loi du Pays portant diverses mesures applicables aux personnels des autorités administratives indépendantes :

L’Autorité polynésienne de la concurrence est la seule autorité administrative indépendante de Polynésie. Jusqu’ici le statut du personnel de l’APC était régi par son règlement intérieur. Le texte explique que  les agents non fonctionnaires faisaient l’objet d’un contrat à durée indéterminé de droit public et que la responsabilité du Pays pouvait été engagé en cas de contentieux et de requalification du contrat en droit privé, d’où la nécessité de cette réforme du régime des personnels. Avec ce texte, il sera possible de recruté des agents non titulaires pour des besoins techniques spécifiques, pour quatre ans, renouvelable une fois. Les agents, exclusivement des fonctionnaires du Pays ou de l’Etat, ne sont plus détachés mais sont maintenant affectés. Les postes sont votés par l’assemblée mais « il appartiendra aux présidents des AAI d’avaliser ou de récuser ces candidatures  ». Le texte précise que la mesure s’inscrit dans le cadre du statut de la fonction publique et « n’affecte pas l’indépendance des autorités administratives indépendantes ». Les représentants ont voté à 40 voix pour et 17 abstentions.

]]>
Sat, 15 Dec 2018 02:30:19 +0000 http://www.radio1.pf/conges-administratifs-aim-apc-ce-qua-vote-lassemblee/ POLITIQUE
<![CDATA[11,3 milliards de Fcfp de défisc’ accordés à 15 projets privés]]> http://www.radio1.pf/113-milliards-fcfp-de-defisc-accordes-a-15-projets-prives/ Réuni jeudi soir en conseil des ministres extraordinaire, le gouvernement a agréé quinze projets d’investissements privés pour un montant total d’investissement de près de 32 milliards de Fcfp au titre de la défiscalisation locale. Le montant total de l’aide accordée par le Pays sous la forme d’un crédit d’impôt pour ces projets s’élève à 11,31 milliards de Fcfp.

Un conseil des ministres extraordinaire s’est tenu jeudi soir. Au menu de celui-ci, des subventions aux fédérations et associations sportives et de jeunesse, mais aussi l’agrément de quinze projets d’investissement privés pour un montant total de près de 32 milliards de Fcfp au titre de la défiscalisation locale. Le montant total de l’aide accordée par le Pays sous la forme d’un crédit d’impôt pour ces projets s’élève à 11,31 milliards Fcfp, soit 35,5% de l’investissement total.

Selon le gouvernement, l’ensemble de ces projets permettrait de maintenir 637 emplois existants et de créer 322 emplois directs et 941 emplois indirects.

Ainsi, dans le secteur du tourisme six projets hôteliers ont été agréés. Ceux-ci qui portent sur la rénovation de 536 chambres et l’extension de 53 chambres pour un montant d’investissements global représentant près de 17,87 milliards Fcfp, ainsi qu’un projet d’acquisition d’un navire de plaisance pour une activité de charter nautique et plongée dans les îles des Tuamotu pour un montant de 311 millions Fcfp.

Dans le secteur du bâtiment, ce sont cinq projets de construction représentant près de 5,7 milliards Fcfp d’investissement qui permettront la création de près de 200 logements.

Concernant le transport, ce sont deux projets d’un montant de 7,36 milliards Fcfp d’investissements qui ont été agréés. L’un pour l’acquisition de 240 bus qui seront mis en service à Tahiti, l’autre pour l’acquisition d’un ferry dans le but de renforcer la desserte Tahiti / Moorea et d’asurer des rotations ponctuelles vers les îles Sous-le-Vent.

Dans le secteur agroalimentaire, le Conseil des ministres a agréé un projet d’investissement de plus de 708 millions Fcfp pour soutenir la production locale.

Le montant total de l’aide accordée par le Pays sous la forme d’un crédit d’impôt pour ces projets s’élève à 11,31 milliards Fcfp, soit 35,5% de l’investissement total.

]]>
Sat, 15 Dec 2018 02:20:17 +0000 http://www.radio1.pf/113-milliards-fcfp-de-defisc-accordes-a-15-projets-prives/ ECONOMIE
<![CDATA[Camille Lacourt apporte son soutien à Miss Tahiti]]> http://www.radio1.pf/camille-lacourt-apporte-son-soutien-a-miss-tahiti/

© Facebook Miss Tahiti

Le quintuple champion du monde de natation, Camille Lacourt, a profité de son séjour en Polynésie ces dernières semaines, à l’occasion de la deuxième édition de la Tahiti Swimming Experience, pour apporter son soutien à Miss Tahiti 2018, Vaimalama Chaves. Un sportif de plus pour soutenir notre miss dont la liste des supporters est déjà longue.

]]>
Sat, 15 Dec 2018 02:15:00 +0000 http://www.radio1.pf/camille-lacourt-apporte-son-soutien-a-miss-tahiti/ MISS TAHITI
<![CDATA[Au tour du gouvernement d’afficher son soutien à Vaimalama]]> http://www.radio1.pf/au-tour-du-gouvernement-dafficher-son-soutien-a-vaimalama/

© Facebook Soutien Vaimalama Chaves

Après les sportifs, le gouvernement de Polynésie a aussi décidé d’apporter son soutien à Miss Tahiti 2018, Vaimalama Chaves, pour l’élection de Miss France. Dans une courte vidéo, les ministres, réunis autour du président Edouard Fritch, affirment être « tous ensemble pour Vaimalama ». Le président du Pays termine en rappelant qu’il ne faut pas oublier de voter, au 36 80 par téléphone et au 72 500 par SMS.

]]>
Sat, 15 Dec 2018 02:10:38 +0000 http://www.radio1.pf/au-tour-du-gouvernement-dafficher-son-soutien-a-vaimalama/ MISS TAHITI
<![CDATA[Le chauffard des Marquises en détention provisoire]]> http://www.radio1.pf/le-chauffard-des-marquises-en-detention-provisoire/ Après l’accident qui a coûté la vie à trois personnes à Nuku Hiva le 24 novembre dernier, le conducteur qui avait perdu le contrôle de son pickup a été présenté jeudi en comparution immédiate. L’homme de 51 ans, qui conduisait ivre et sans permis, a été placé en détention provisoire après avoir demandé un délai pour préparer sa défense. Il sera jugé le 25 février prochain.

L’homme de 51 ans qui conduisait le pickup lors de l’accident mortel survenu à Nuku Hiva le samedi 24 novembre dernier a été présenté jeudi après-midi en comparution immédiate. Encore blessé, le quinquagénaire a demandé un « délai long » pour préparer sa défense, comme le permet la procédure notamment pour ce type de dossier relativement complexe. L’avocate des parties civiles a également fait savoir qu’elle souhaitait davantage de temps pour recueillir les constitutions des familles des victimes.

Avant de statuer sur le maintien en détention du prévenu, le président du tribunal a donné quelques éléments sur l’accident. Cinq personnes se trouvaient en fait à bord du pickup.  Deux sons décédés sur le coup, un troisième à l’hôpital et le quatrième passager et le conducteur ont été blessés. Le conducteur qui présentait un taux d’alcoolémie de 0,92 gr/l de sang six heures après l’accident, roulait sans permis de conduire, trop vite et avec des pneus lisses. Selon ses déclarations, ce sont les victimes qui lui auraient demandé de les reconduire chez elles, alors qu’il se sentait trop alcoolisé.

Après une brève suspension d’audience, le tribunal a renvoyé l’affaire au 25 février prochain. Il a prononcé le placement en détention provisoire du chauffard à Nuutania dans l’attente de cette audience.

]]>
Fri, 14 Dec 2018 05:40:16 +0000 http://www.radio1.pf/le-chauffard-des-marquises-en-detention-provisoire/ JUSTICE
<![CDATA[Tous les loyers du Centre Vaima placés sous séquestre]]> http://www.radio1.pf/tous-les-loyers-du-centre-vaima-places-sous-sequestre/ Coup de tonnerre juridique dans l’affaire de la succession Brown-Petersen, portant notamment sur la propriété du Centre Vaima à Papeete. Cinq mois après la reconnaissance de la fille adoptive de l’homme d’affaires Charles Brown Petersen, la cour d’appel de Papeete a ordonné la mise sous séquestre de tous les loyers du Vaima.

Nouvel « imbroglio » juridique dans l’affaire de la succession Brown-Petersen, révélé jeudi matin par Tahiti Infos. L’affaire ouverte en 1961 porte sur la succession du richissime homme d’affaires, ancien propriétaire notamment du Centre Vaima à Papeete. Cinq mois après la reconnaissance en cassation de la fille adoptive de Charles Brown-Petersen, les ayants droit de la fille adoptive ont obtenu le placement sous séquestre de l’ensemble des loyers du Centre Vaima.

La décision a été rendue le 6 décembre dernier en appel. Un mandataire judiciaire a été nommé administrateur des séquestres de l’ensemble des loyers jusqu’à ce la procédure établisse la propriété du Centre Vaima. En défense, l’actuel propriétaire, Eric Malmezac, dénonce sur Tahiti Infos une décision « incompréhensible ». Il entend demander la rétractation de cette décision de justice.

]]>
Fri, 14 Dec 2018 05:00:47 +0000 http://www.radio1.pf/tous-les-loyers-du-centre-vaima-places-sous-sequestre/ JUSTICE