ACTUS LOCALESMÉTÉO

Cyclones : Attention aux fausses rumeurs

©Cédric Valax

©Cédric Valax

A l’initiative de Radio 1, Météo France a organisé jeudi une réunion d’information pour faire le point sur ses méthodes de travail et de communication en saison cyclonique. Une réunion élargie à l’ensemble des médias avec un seul objectif : être capable de faire le tri parmi toutes les informations, souvent fausses, circulant sur l’Internet et particulièrement sur les réseaux sociaux. Des informations capables de créer un sentiment de panique parmi la population, surtout à l’approche d’une saison qui s’annonce mouvementée en raison d’un El Niño de forte intensité.

Réunis à la direction de Météo France, les médias polynésiens ont eu le droit à une revue de détail des méthodes de travail des agents de l’antenne polynésienne et de leurs moyens d’analyses et de prévisions des phénomènes cycloniques. A partir de quand Météo France se met en alerte ? Quelles sont ses méthodes d’expertises ? Qui donne l’alerte ? Comment lire un bulletin cyclonique ? Quel est le vocabulaire utilisé ?… Autant de points qu’il est primordial de comprendre pour répercuter au plus juste l’information. D’autant qu’avec les réseaux sociaux, la tendance est à une surconsommation d’une information malheureusement trop peu souvent triée et issue parfois de plaisantins de mauvais goût cherchant à faire le buzz. C’est justement ce que veut éviter Météo France, comme l’explique Bertrand Grassi, chef prévisionniste à la direction de Météo France en Polynésie française.

La rumeur annonçant l’arrivée de plusieurs cyclones à une date précise mi-novembre qui toucheront une île en particulier n’est donc absolument pas fondée. D’ailleurs, le prévisionniste précise qu’à 72 heures d’un phénomène clairement identifié, la marge d’erreur sur sa trajectoire est en moyenne de 300 km… Alors imaginez à plusieurs semaines, sans qu’en plus le phénomène ne soit né !… Quoiqu’il en soit, restez à l’écoute de nos antennes. En cas d’alerte, nous serons présents pour vous donner toutes les informations utiles.

Article précedent

RÉPONDEUR DE 12:00, LE 30/10/15

Article suivant

RÉPONDEUR DE 15:30, LE 30/10/15

1 Commentaire

  1. Iritahua
    31 octobre 2015 à 6h53 — Répondre

    Des fausses rumeurs il y en aura toujours, pour faire un monde il faut de tout.

Laisser un commentaire

PARTAGER

Cyclones : Attention aux fausses rumeurs