INTERNATIONAL

Décès de la romancière Benoîte Groult, grande figure du féminisme

Paris (AFP) – La romancière et grande figure du féminisme, Benoîte Groult, 96 ans, auteure d' »Ainsi soit-elle », est morte dans la nuit de lundi à mardi « dans son sommeil », a-t-on appris auprès de sa fille.

« Elle est morte dans son sommeil comme elle l’a voulu, sans souffrir », a indiqué à l’AFP sa fille, Blandine de Caunes.

La romancière est décédée à Hyères (Var) où elle résidait.

« Elle a eu une tellement belle vie », a dit sa fille. « Il y a le choc de la mort mais c’est mieux ainsi car elle n’allait pas très bien ».

Venue à l’écriture à la quarantaine, après avoir fait ses gammes avec sa soeur Flora (« Le Journal à quatre mains », « Le Féminin pluriel », et « Il était deux fois »), elle avait signé seule en 1972 un premier roman, « La Part des choses ». 

Mais c’est trois ans plus tard, qu’elle s’était révélée avec « Ainsi soit-elle », un essai virulent sur la condition imposée aux femmes.

Ce livre-manifeste était devenu un éclatant succès de librairie avec un million d’exemplaires vendus et de multiples traductions.

La journaliste et écrivaine Benoîte Groult pose le 7 avril 2007 dans sa maison à Hyères. © AFP

© AFP/Archives CATHERINE GUGELMANN
La journaliste et écrivaine Benoîte Groult pose le 7 avril 2007 dans sa maison à Hyères

Article précedent

Bruxelles: une ceinture explosive factice retrouvée sur un suspect

Article suivant

Pollution: vignettes disponibles à partir du 1er juillet

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Décès de la romancière Benoîte Groult, grande figure du féminisme