ACTUS LOCALESECONOMIE

La défisc’ pour la création et l’extension des hôtels

© Présidence

L’afflux de touristes créé notamment par l’arrivée de nouvelles compagnies aériennes nécessite une réponse -voire une réponse rapide- en terme d’hébergement. Côté investissements publics, la défiscalisation participe à long terme à la construction de nouveaux hôtels, mais aussi à court terme à l’extension d’hôtels existants.

La 5ème édition de la conférence économique a démarré lundi après-midi pour deux jours entre les professionnels de l’économie et les services du Pays. Avant de démarrer les échanges, le vice-président en charge de l’Economie et des Finances, Teva Rohfritsch, a présenté un bilan de l’action financière du gouvernement, rappelant notamment l’impact pour l’économie locale des 25 milliards d’investissements publics au budget 2018 et l’importance de la défiscalisation.

Parmi ces investissements publics, la défiscalisation locale s’est élevée à 15 milliards de Fcfp de crédit d’impôts pour 39 milliards de Fcfp d’investissement pour l’économie polynésienne. Pour 2019, le gouvernement compte poursuivre « sa stratégie d’investissement public soutenu » notamment dans le secteur touristique où la demande afflux fortement et rapidement. La défiscalisation permet donc la construction de nouveaux hôtels -Village Tahitien, notamment- mais aussi, à plus court terme, l’extension des hôtels existants.

Aussi, le budget d’investissement va passer de 25 milliards de Fcfp en 2018 à 28 milliards de Fcfp en 2019. Et si le Pays augmente sa participation à l’économie, il souhaite en contrepartie que le privé joue le jeu et soit créateur d’emplois.

Erratum :Contrairement à ce que nous indiquions initialement, la « rénovation » d’hôtels ne pourra plus être prise en charge par la défiscalisation locale après la fin de l’année 2018.

Article précedent

Le budget 2019 examiné le 6 décembre à l'assemblée

Article suivant

Plus d’un enseignant sur deux en grève dans le primaire

3 Commentaires

  1. Hirinake
    12 novembre 2018 à 19h58 — Répondre

    Tataratata….c’est Mac Donald !!!! Que du baratin, du baragouinage de bas etage.
    E te faatere hau a tupohe a tu mea havahava…

  2. TAAHOA
    13 novembre 2018 à 10h50 — Répondre

    O VAI TE FANA’O TERA TAUTURU. TAU MAU TAATA NOA IA.
    MAI TERA HOTERA I AUAE FAAA I MUA NOA MAI TANA FARETOA RAHI. A TAE HOI E

  3. tam
    13 novembre 2018 à 13h04 — Répondre

    Monsieur le Vice-Président, mais il n’y a rien d’innovant dans vos dires…A quand les grands projets porteurs d’emplois que notre jeunesse attend? Aue!!! aucune réel avancée,pffffffffffffffff.

Laisser un commentaire

PARTAGER

La défisc’ pour la création et l’extension des hôtels