ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Denis Mauvais, de l’Ardèche aux Tuamotu

©haut commissariat

©haut commissariat

Le haut-commissaire présentait officiellement, vendredi matin, le nouveau chef de la subdivision des Tuamotu Gambier, Denis Mauvais, et le stagiaire de l’ENA, Charles Boyer.

Vendredi matin, Denis Mauvais et Charles Boyer se sont présentés devant la presse en présence du haut-commissaire, Lionel Beffre. Le représentant de l’Etat a fait part des ses attentes au nouveau chef de subdivision des Tuamotu Gambier. Il a établi trois priorités : Le chantier de réhabilitation de Hao, les transports « qui sont essentiels et qui souvent portent préjudice à l’économie des îles » et les projets concernant l’eau, l’assainissement et les déchets. Denis Mauvais, qui avait déjà exercé durant quatre ans en Polynésie en tant que chef de mission et contrôleur de gestion, revient cette fois ci avec « un autre niveau de compétence qui permet une vision plus globale de l’activité économique, sociale et politique ».

 PRESENTATION 01

Son premier déplacement se fera à Rangiroa, suivi de Rikitea au mois de novembre. Il aura également l’occasion de rencontrer les maires durant le Congrès du mois de septembre. Denis Mauvais pourra y aborder le sujet délicat de Hao.

 PRESENTATION 02

Charles Boyer, stagiaire de l’Ecole Nationale de l’Administration, est quant à lui affecté au cabinet du haut-commissaire. Ingénieur de l’Ecole Centrale, Charles Boyer est entré à l’ENA par la troisième voie, c’est-à-dire après une expérience professionnelle pour Suez environnement, la Lyonnaise des eaux ou Alcatel. La Polynésie était son premier choix de stage.

 PRESENTATION 03
Article précedent

Un accord signé en Nouvelle-Calédonie !

Article suivant

L'épidémie de gastro-entérite en augmentation

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Denis Mauvais, de l’Ardèche aux Tuamotu