ACTUS LOCALESFAITS DIVERS

Des agents de la pénitentiaire pas très exemplaires

Samedi dernier un agent de la pénitentiaire décide de voler au secours d’un de ses collègues placé en dégrisement au sein des locaux de la police nationale. Il force le passage du portail de la DSP et insulte les fonctionnaires de police.    

Tout le monde a le droit de s’éclater lorsque le week-end arrive. Mais samedi dernier, à 2 heures du matin, une patrouille de la Direction de la sécurité publique (DSP) intervient dans le cadre d’une rixe au niveau du centre Vaima à Papeete. Les fonctionnaires de police décident d’embarquer l’individu le plus excité et le plus alcoolisé du groupe, qui ne montre aucune résistance. Il s’avère que ce jeune homme, fonctionnaire de la pénitentiaire, est connu des services de police pour ivresse publique manifeste, violences conjugales ou encore conduite en état d’ivresse. Il est placé en salle de dégrisement au sein des locaux de la DSP. Jusque-là rien d’anormal, jusqu’à ce qu’un de ses collègues de travail arrive et force le portail de la DSP et insulte au passage les fonctionnaires de la police nationale. Et ce n’est pas tout, puisque peu de temps après, une dizaine de personnes se sont présentées devant le portail de la DSP pour demander la libération de leur ami. Devant cette situation les agents de la police nationale n’ont pas hésité à faire évacuer les lieux. Le fonctionnaire d’État a été placé en garde à vue et devra passer en correctionnelle en avril prochain. Selon nos informations, les deux fonctionnaires d’État  devraient être suspendus de leurs fonctions en attendant la décision de justice.

Article précedent

Le Civen fait le bilan, calmement

Article suivant

Journée mondiale de lutte contre le Sida : dépistage gratuit des IST dimanche à Paofai

3 Commentaires

  1. Microstring
    30 novembre 2019 à 6h55 — Répondre

    Triste constat…

  2. simone grand
    30 novembre 2019 à 7h52 — Répondre

    E pa’i, il y a des solidarités toxiques

  3. HIRINAKE
    30 novembre 2019 à 14h31 — Répondre

    Le directeur de la police a bien raison, en cabane les matons, y en a marre de ces cow-boys qui feraient mieux de faire leur job pour lequel ils sont allégement payes. Y a pas des kilomètres que les geôliers déposent plainte contre les policiers de a DSP pour maltraitance, avec un bon avocat qui voudrait se faire du flic.
    Te haere taioro noa tu ra outou.

Répondre à simone grand Annuler la réponse.

PARTAGER

Des agents de la pénitentiaire pas très exemplaires