ACTUS LOCALESSOCIÉTÉ

« Des fiches S pour trois détenus de Nuutania »

Le haut-commissariat a confirmé jeudi soir que trois polynésiens actuellement détenus Nuutania faisaient l’objet d’une fiche S. Une information livrée au public après la parution, sur Tahiti Infos, d’un article consacré au procès de l’un de ses trois prisonniers radicalisés et jugé dans l’après-midi pour des faits de violences sur du personnel de la prison.

Le 22 juillet dernier et alors qu’il vérifiait le dispositif de « sécurité renforcé » du plan Vigiepirate suite à l’attentat de Nice, le haut-commissaire René Bidal annonçait qu’il n’y avait pas « de personnes fichées S qui sont résidents ou suivies en Polynésie française ». Les choses ont depuis évoluées. C’est le compte-rendu d’audience du procès d’un détenu radicalisé de Nuutania, publié par Tahiti Infos, qui a fait réagir le représentant de l’État. Nos confrères ont écrit que l’homme jugé jeudi après-midi pour des faits de violence sur du personnel pénitentiaire, s’était radicalisé en détention au contact d’un autre prisonnier polynésien « sensibilisé à l’islam radical lors de longs séjours dans des prisons métropolitaines ». Une information reprise et complétée par nos confrères de Polynésie 1ère qui ont annoncé le chiffre de trois détenus polynésiens radicalisés faisant l’objet d’une fiche S. Ce que confirme René Bidal dans un communiqué publié dans la soirée. Le haut-commissaire explique d’au mois d’août « des signalements faibles » portés à sa connaissance par l’administration pénitentiaire ont été caractérisés « par des attitudes et propos plus explicites s’agissant des références à un islam politique ». C’est cette évolution négative qui a motivé des fiches « S » pour ces trois détenus de Nuutania. Dans son communiqué René Bidal précise que ces mesures sont avant tout des mesures de prévention. « Ne créons pas de psychose non justifiée dans un territoire qui est épargné » rajoute le représentant de l’État avant de préciser que ces fiches S auront pour objectif de « mobiliser les services de sécurité pour assurer un suivi afin d’éviter toute dérive extrémiste » à la libération de ces trois détenus.

2016-09-1 Communique Du Haut-Commissaire Fiche S by Fred Ali on Scribd

Article précedent

La convention PS Tavini signée avant la présidentielle

Article suivant

US Open: Mahut et Garcia au 3e tour, Chardy et Simon éliminés

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

« Des fiches S pour trois détenus de Nuutania »