AFPINTERNATIONAL

Des jihadistes qu'il "respecte": Eric Zemmour visé par une enquête pour apologie du terrorisme

Paris (AFP) – Il y a selon lui « quelque chose de respectable » chez les jihadistes: les propos du polémiste Eric Zemmour dans le magazine Causeur ont déclenché vendredi l’ouverture d’une enquête du parquet de Paris pour apologie du terrorisme.

Dans le numéro d’octobre de ce mensuel qui se revendique à rebours du « ronron dominant », l’essayiste habitué des polémiques déclare prendre « l’islam au sérieux » en estimant que les « jihadistes » ne sont « pas des abrutis ou des fous ». 

« Et je respecte les jihadistes prêts à mourir pour ce en quoi ils croient – ce dont nous ne sommes plus capables », poursuit-il.

Ces propos figurent dans une longue interview donnée dans le cadre de la promotion de son livre « Un quinquennat pour rien », où il prédit une guerre de civilisation dans une France meurtrie par les attentats islamistes, et menacée, selon lui, dans son identité par l’islam.

Aux journalistes qui lui demandent s’il respecte « des gens qui roulent en camion sur des enfants », en référence à l’attentat du 14 juillet à Nice, l’essayiste répond: « Quand des gens agissent parce qu’ils pensent que leurs morts le leur demandent, il y a quelque chose de respectable. Et en même temps de criminel et de mauvais, c’est ainsi, les humains sont complexes, donc combattons-les, mais arrêtons de les mépriser! »

Les propos repris par plusieurs médias ont suscité des réactions d’indignation, alors que la France est frappée depuis janvier 2015 par une série d’attentats qui ont fait 238 morts et des centaines de blessés. 

Une avocate de victimes d’attentats, Samia Maktouf, SOS Racisme et la Fédération nationale des victimes d’attentats et d’accidents collectifs (Fenvac) ont tour à tour dénoncé ces propos auprès du procureur de la République de Paris.

Dans son courrier adressé au magistrat, Me Maktouf estime que ces déclarations expriment une « glorification des auteurs des attentats » et une « banalisation » de ces crimes.

La sortie médiatique de l’essayiste a également agité la twittosphère: « Zemmour fait l apologie du terrorisme. Les extrêmes se rejoignent comme tjrs (toujours). Je suis avec les victimes et partage leur colère », a tweeté Patrick Pelloux, ancien chroniqueur à la rédaction de l’hebdomadaire Charlie Hebdo, décimée par un attentat le 7 janvier 2015. 

La Société des journalistes (SDJ) de la radio RTL, où Eric Zemmour est chroniqueur depuis six ans, a par ailleurs publiquement condamné les propos du polémiste.

– Jihadistes « très courageux » –

La teneur de ces propos rappelle ceux lâchés par l’ex-membre du groupe armé d’extrême gauche Action directe Jean-Marc Rouillan, qui avait qualifié de « très courageux » les jihadistes le 23 février, lors d’une émission de radio. Il a été condamné le 7 septembre à Paris à huit mois de prison pour apologie du terrorisme. 

Le tribunal a considéré que M. Rouillan, qui a lui-même fait partie d’un « mouvement terroriste », avait « fait preuve d’empathie » à l’égard des auteurs des récents attentats en France.

Eric Zemmour s’est déjà exprimé sur l’islamisme le 27 septembre à Versailles, lors d’une présentation de son ouvrage. Dans ses propos rapportés dans Le Monde, il estimait que « l’islam et l’islamisme, c’est la même chose ». Pour l’auteur, « si vous voulez moins d’islamisme, il faut moins d’islam ». Mais face à « des gens qui meurent pour leur foi, on devrait plutôt être admiratif que méprisant », avait-il ensuite déclaré.

L’auteur avait été condamné en 2011 pour avoir déclaré à la télévision: « la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est comme ça, c’est un fait ». La cour d’appel de Paris a revanche confirmé en juin sa relaxe pour avoir évoqué des « bandes » d’étrangers « qui dévalisent, violentent ou dépouillent » lors d’une chronique sur RTL en 2014. 

L'écrivain et journaliste Eric Zemmour au tribunal de Paris, le 6 novemgre 2015. © AFP

© AFP/Archives BERTRAND GUAY
L’écrivain et journaliste Eric Zemmour au tribunal de Paris, le 6 novemgre 2015

fdac3d98cd901b4aa0deb440443f6bbeacdda53b
Article précedent

Propos de Zemmour sur les jihadistes: enquête ouverte pour apologie du terrorisme

38b48a9ca3e1ad1b645ab298cc766bc9ea78ee57-1
Article suivant

Plongeon éclair de la livre britannique, un "Brexit dur" inquiète

1 Commentaire

  1. simone grand
    10 octobre 2016 à 7h14 — Répondre

    ce n’est pas parce que des suicidaires n’ont pas le courage de mourir tout seuls qu’ils sont respectables.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Des jihadistes qu'il "respecte": Eric Zemmour visé par une enquête pour apologie du terrorisme