ACTUS LOCALESÉVÉNEMENT

Des Polynésiens déçus mais fair-play

© Lucie Rabréaud

© Lucie Rabréaud

Les spectateurs sont venus nombreux assister à la finale de l’Euro 2016, France – Portugal, retransmise sur écran géant à la présidence. Ils sont repartis déçus mais heureux d’avoir assister à un beau combat.

La fan zone installée à la présidence a eu du succès. Les spectateurs sont venus nombreux assister à la retransmission de la finale de l’Euro 2016 entre la France et le Portugal. Un match où les minutes ont été très longues et l’attente parfois difficile à supporter. Le public vibrait à chaque action des bleus. Dès que les footballeurs se rapprochaient des buts portugais, l’effervescence montait, montait… Les spectateurs, déjà en train de se lever de leur chaise, se laissaient emporter par le mouvement, espérant enfin voir ce ballon au fond des cages adverses. Les enfants attrapaient les drapeaux français pour les agiter sous l’écran. C’était sûr : nous allions gagner cet Euro 2016.

Les occasions, nombreuses, ont fait monter la température sous le chapiteau de la présidence. Voyant les Français largement mener les Portugais, le public ne doutait pas de la victoire. Mais finalement, ce ballon n’arriva jamais au fond des buts portugais, il trouvait le goal Rui Patricio ou les poteaux. Un manque de réussite chèrement payé.

C’est le footballeur portugais, Eder, qui marque à la 109e minute, durant la deuxième période des prolongations, douchant les espoirs français. L’ambiance s’est alors refroidie mais les spectateurs ont continué d’encourager l’équipe des Bleus, battant des pieds, entonnant un « allez les bleus » plein d’enthousiasme. La ministre de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports, Nicole Sanquer se cachait parfois le visage tant le suspense était grand. Le président Fritch, heureux de voir tout ce monde, riait d’entendre le public grisé par l’émotion. Mais après le coup de sifflet final, c’est le cœur serré et un peu amers que les spectateurs sont repartis chez eux.

Le président Fritch a assuré ne pas être déçu.

 

 

 

Article précedent

Mieux évaluer l’école pour mieux la piloter

Article suivant

Equateur: deux séismes de forte magnitude en Equateur

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Des Polynésiens déçus mais fair-play