ACTUS LOCALESEDUCATIONÉVÉNEMENTSOCIAL

Des sapins qui viennent du coeur

Les Sapins du cœur, c’est le nom de l’opération menée par SOS Village d’enfants pour récolter des fonds qui financeront la vie éducative et culturelle de ses pensionnaires. Douze entreprises ont payé une participation de 100 000 francs chacune pour décorer un sapin, que le public est invité à découvrir dans le hall du Hilton Hotel Tahiti jusqu’au 8 janvier. Le public peut « voter » pour son sapin favori en versant un don dans une urne dédiée. 

SOS Village d’enfants organise la quatrième édition des Sapins du cœur, une levée de fonds à la fois auprès d’entreprises et du public. Depuis hier, on peut admirer douze sapins plus originaux les uns que les autres dans le hall du Hilton Hotel Tahiti. D’une arche dorée encadrant tout un décor autour d’un sapin aux petites voitures réparties sur un circuit qui fait office de guirlande, les 12 entreprises qui participent se sont surpassées. Elles ont chacune versé 100 000 francs à l’association pour participer. Pour le public, il suffit, après avoir choisi son sapin préféré, de déposer son don en guise de vote dans l’urne placée à côté du sapin. À la fin de la période d’exposition qui s’étale sur tout le mois de décembre, un goûter pour les enfants du village sera organisé avec l’annonce du plus beau sapin.

Faire un geste pour leur réussite scolaire

Ne pas séparer les membres d’une fratrie, même quand la vie lui a fait traverser des épreuves, c’est le but de SOS Village d’enfants. À Papara comme dans environ 400 endroits similaires dans le monde. Ils sont la plupart du temps engagés dans des procédures judiciaires et au sein de ce village, un foyer avec une « mère SOS » les accueille jusqu’à l’âge adulte en répondant à leurs besoins essentiels, de l’alimentation à une scolarité épanouie en passant par des vacances amusantes. Grâce à la contribution du Pays, l’association fournit aussi à ces enfants un suivi psychologique et médical. Mais avec un peu d’ambition et quelques francs supplémentaires issus des dons ponctuels et du mécénat, ils ont la possibilité de faire de longues études et d’accéder au métier de leur choix. C’est le cas de l’une des pensionnaires du village qui a mené à bien ses étude à Montpellier grâce à un coup de pouce de SOS Village d’enfants. Un financement qui peut aller des frais de scolarité au loyer de l’étudiant.

Article précedent

Rencontres de la semaine

Article suivant

Le 35e Téléthon est lancé

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Des sapins qui viennent du coeur