ACTUS LOCALESSANTÉ

Deux cas supplémentaires de coronavirus à Tahiti et Moorea, fermeture du pays aux non-résidents

Le gouvernement et le Haut-commissariat ont annoncé ce mercredi midi que deux personnes ont été testées positives au coronavirus à Tahiti et Moorea. Ce qui porte à 5 le nombre cas détectés au fenua depuis le début de la pandémie mondiale. Les autorités ont donc renforcé les mesures de vigilance : seuls les résidents polynésiens pourront désormais entrer sur le territoire.

Les deux personnes infectées reviendraient chacune de voyage. Il s’agit de « cas importés » : « il n’y pour l’heure pas de chaîne de contamination, ou de preuve de la circulation du virus chez nous en Polynésie » a précisé le président Édouard Fritch, qui insiste tout de même sur le « risque » que représente l’épidémie. Une « enquête d’ampleur » serait en cours autour des deux malades et « de nombreuses personnes » ont été placées en isolement ces dernières heures.

Ces nouvelles informations ont motivé de nouvelles mesures de protection contre l’importation du virus. « Plus aucun non-résident ne seront plus admis au fenua », a ainsi déclaré le Haut-commissaire Dominique Sorain. L’instruction a été transmise aux compagnies aériennes, qui n’accepterons donc plus à bord des vols internationaux vers Tahiti que les résidents polynésiens. Les liaisons entre Tahiti et Moorea vont aussi être restreintes aux seuls déplacements professionnels ou nécessaires, comme c’était déjà le cas des vols inter-îles.

Alors que les écoles, collèges, lycées, l’université, mais aussi les crèches et garderies ont fermé au moins jusqu’au 6 avril, les autorités ont appelé toute la population à limiter les déplacements « au strict minimum ». L’ordre de confinement généralisé n’a toutefois pas été donné et la Polynésie reste, jusqu’à preuve du contraire en « phase 1 » de gestion de l’épidémie (la France est en « phase 3 » depuis ce week-end).

« C’est ensemble que nous pourront éviter la catastrophe » a ajouté le président du Pays invitant tous les Polynésiens a respecter les « gestes barrières » et limiter les contacts physiques.

 

 

 

Article précedent

Confinement général, revenu de solidarité… Les propositions chocs des partenaires sociaux pour traverser la crise

Article suivant

Fermeture de la FTF à partir de ce jour !

2 Commentaires

  1. MATA
    18 mars 2020 à 14h37 — Répondre

    Lol. Activez-vous et ayez le courage d’aller au devant de ce qui pourrait être une hécatombe sur le Fenua. Actez le confinement comme le préconise les partenaires sociaux. Et on sait que le confinement sera difficile à mettre en application en Polynésie alors anticiper les choses pour que les gens s’y habitue et prennent la mesure. Surtout que les forces de l’ordre soit mobilisé pour veiller au confinement. Confinement = réduction du taux de contamination de 40%.

  2. 19 mars 2020 à 5h36 — Répondre

    Une question toutefois qui m’interpelle, comment faire pour protéger et éviter la contagion de ceux qui habitent dans des quartiers insalubres comme il y en a tant à Tahiti, genre « Mamao vallon » par exemple pour ne citer que celui là, où la promiscuité est inévitable, les familles vivants entassées dans de petits espaces, ça risque d’être dramatique pour ces familles dont les autorités ne sont pas tellement pressées de réhabiliter leur habitat , « c’est prévu » me direz-vous, oui mais quand ?
    On risque gros en ce temps de pandémie.

Répondre à MATA Annuler la réponse.

PARTAGER

Deux cas supplémentaires de coronavirus à Tahiti et Moorea, fermeture du pays aux non-résidents