ACTUS LOCALESSOCIÉTÉ

Deux chefs asiatiques pour soigner les menus d’ATN

© Valentine Bluet

Air Tahiti Nui a décidé de soigner ses clients. Mardi, la compagnie au tiare a fait venir deux chefs, l’un chinois, l’autre japonais, pour élaborer avec Newrest la nouvelle carte à bord de la liaison Papeete-Narita. Une nouvelle carte aux saveurs asiatiques qui sera proposée aux passagers dès le 1er octobre.

Les locaux de Newrest ont accueilli mardi matin deux chefs chinois et japonais arrivés lundi pour une semaine intense. Les deux chefs ont la mission de former les équipes de Newrest pour la nouvelle carte de la liaison Papeete-Narita d’Air Tahiti Nui. La compagnie au tiare a décidé de chouchouter  sa clientèle asiatique. Il faut dire que le marché japonais représente 10% de l’activité d’ATN et que les touristes chinois sont de plus en plus nombreux à venir visiter la Polynésie. La compagnie souhaite donc leur offrir des saveurs familières pour leur voyage retour. Il ne s’agira pas pour autant d’un menu 100% japonais ou chinois mais plutôt de l’ajout d’une touche particulière aux poissons et légumes locaux, comme l’explique le responsable catering et vente à bord d’ATN, Thierry Brandely.

Le chef japonais Katano Makoto vient pour la première fois en Polynésie, mais en tant qu’employé de la Tokyo Flying Kitchen il cuisine des plats destinés au transport aérien depuis 30 ans. Un peu déboussolé par les habitudes de cuisine du fenua, le chef a vite pris ses marques dans les cuisines de Newrest.

Pour l’équipe de cuisiniers locaux, c’est aussi un moment d’échange autour de deux cultures culinaires bien différentes. Le chef de production de Newrest, Jean-Claude Thomas, compte bien s’inspirer de quelques bonnes idées.

Pour élaborer la nouvelle carte sur Air Tahiti Nui, les deux chefs et l’équipe de Newrest ont préparé mardi 24 plats différents, 12 pour la classe business et 12 pour la classe éco. Parmi les premiers mets réalisés, du mahi mahi pané à la sauce radis blanc ou encore du thazard à la vapeur de saké. Mercredi, un comité de sélection de la compagnie aérienne dégustera chacun des plats dans les conditions d’un service à bord d’un appareil, afin de choisir les quatre menus qui seront proposés sur la carte pendant toute une année. Et parmi les critères de sélection, il y a bien évidemment les contraintes liés à un service en vol, comme l’explique le directeur de Newrest, Arnaud Pradel.

Les plats japonais et chinois sélectionnés seront servis aux passagers dès le 1er octobre.

Article précedent

Levothyrox : la nouvelle formule qui inquiète - Edito 29/08/2017

Article suivant

Le ComSup déménage pour rendre son terrain à Pirae

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Deux chefs asiatiques pour soigner les menus d’ATN