ACTUS LOCALESSOCIÉTÉ

Deux sites possibles pour le Mémorial sur le nucléaire

© Radio 1

© Radio 1

Le président du Pays, Édouard Fritch, est revenu jeudi matin sur les rencontres menées la semaine dernière à Paris avec l’État sur le dossier du nucléaire. Outre les modalité de réforme de la loi Morin et le financement du service d’oncologie, Édouard Fritch est revenu sur le futur Mémorial sur le nucléaire en annonçant que deux sites « appartenant à l’État » avaient été retenus pour accueillir la future structure.

Lors d’une conférence de presse à la présidence jeudi matin, le président du Pays, Édouard Fritch, a fait le point sur les différentes rencontres menées à Paris la semaine dernière. Sur le sujet du nucléaire, le président a annoncé les modifications à venir du décret d’application de la loi Morin d’indemnisation des victimes des essais nucléaires : Baisse du seuil d’acceptation du lien de causalité entre l’exposition aux radiations et les maladies radio-induites, prise en compte de la dernière jurisprudence du Conseil d’Etat, révision de la méthodologie du CIVEN, reprise des anciens dossiers rejetés par le CIVEN, possibilité offerte aux demandeurs d’indemnisation de défendre leur dossier par visioconférence… Seul bémol, Edouard Fritch a dit regretter l’absence « d’écrits » engageant l’Etat sur ces modifications.

Le président du Pays a également évoqué le futur Mémorial sur le nucléaire annoncé par le Président François Hollande. Deux sites ont été retenus pour le future Mémorial : L’ancien musée de la Marine sur le front de mer de Papeete à côté du parc Bougainville ou l’arrière de l’actuel Comsup à Pirae.

Un problème se pose en revanche sur l’annonce des 700 millions de Fcfp d’investissements pour le service oncologie de l’hôpital de Taaone promis par François Hollande. Edouard Fritch craint de trop lourdes charges à l’avenir pour la Polynésie pour assurer le fonctionnement de ces investissements… Enfin, le président du Pays a annoncé que le toilettage à venir du statut de la Polynésie française intégrerait la reconnaissance du « fait nucléaire » dans le préambule du statut d’autonomie.

Article précedent

La SNCF s'installe dans la grève en attendant la réunion de lundi

Article suivant

Euro 2016: les réservations hôtelières font grise mine

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Deux sites possibles pour le Mémorial sur le nucléaire