ACTUS LOCALESCULTURE

Disparition de Daniel Benoît, guitariste virtuose et « révolutionnaire » du jazz au fenua

Parmi les victimes récentes de l’épidémie de Covid, le guitariste Daniel Temaeva Benoit, décédé à l’âge de 69 ans hier. Derrière sa guitare et au travers de centaines de collaborations, il avait marqué le monde musical en Polynésie et au delà.

Jazz, bien sûr, manouche, rock, funk ou fusion… Difficile de cantonner Daniel Benoit à un style. Le guitariste virtuose, pianiste à ses heures, s’est éteint hier après-midi, à 69 ans, en filière Covid de l’hôpital de Taaone. Souffrant déjà de problèmes respiratoires, il était hospitalisé depuis plusieurs jours et avait été placé en réanimation. Fils de musicien, il avait eu une guitare dès l’âge 5 ans d’après ses proches, mais s’était réellement lancé, en autodidacte, à l’âge de 15 ans. Il enchaine depuis les projets et collaborations. Dans les années 70, il impressionnait avec son style rapide et très nuancé. C’est à ses côtés que Michel Poroi avait commencé sa carrière, offrant au public du fenua des duos d’anthologie. Habitué des scènes tahitiennes dans les hôtels, les clubs ou les bars, il s’était produit fréquemment, depuis une quarantaine d’années, en compagnie ou en première partie des musiciens internationaux de passage au fenua.

Ce goût de la rencontre n’avait jamais quitté Daniel Benoît. L’année passée il jouait encore avec le virtuose de la guitare flamenca Raphaël Faÿs. plus récemment encore, il s’était produit avec son groupe DB Band lors d’une soirée jazz sous le banian à la Maison de la culture. « Quand on m’a demandé si je pensais à quelqu’un en particulier pour monter sur scène avec nous, j’ai tout de suite pensé à Daniel Benoît”, racontait alors Bruno Demougeot à Tahiti Infos, considérant que le guitariste avait « révolutionné le jazz ici ».

Fin mai, il avait été invité sur la scène du Tahiti Pearl Beach Resort par Silvio Cicero. « C’était mon mentor musicalement et même dans la vie en général, expliquait ce matin le jeune guitariste, encore sous le choc de la nouvelle de la disparition. Il m’a beaucoup appris harmoniquement, beaucoup influencé musicalement. Je lui dois énormément ».

Les hommages de musiciens se sont multipliés sur les réseaux sociaux ce matin, de Florent Atem à Bruno Demougeot, en passant par Maruarii Ateni. L’enterrement, prévu pour mercredi après-midi se fera, Covid oblige, en petit comité. La famille de Daniel Benoît réfléchit à une manière de lui rendre hommage cohérente avec les règles sanitaires.

À noter que la vague de décès liés au Covid ces derniers jours a aussi emporté le pianiste Axel Chang, qui s’était notamment fait connaitre dans les Chaussettes Jaunes, et qui était aussi connu au fenua pour sa longue carrière de tour-opérateur.

Article précedent

L’OPT Beach Soccer Tour 2021 !

Article suivant

Débordé, le CHPF supprime ses centres de dépistage et de vaccination

1 Commentaire

  1. Martin K Pease
    11 août 2021 à 12h46 — Répondre

    The most gifted musician ever to come from these islands. I will hopefully see Daniel again during the resurrection.

Répondre à Martin K Pease Annuler la réponse.

PARTAGER

Disparition de Daniel Benoît, guitariste virtuose et « révolutionnaire » du jazz au fenua