ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Disparition de Jacques Chirac : « il faut lui rendre hommage (…) pour le fond de reconversion économique » – Edouard Fritch

Le président Édouard Fritch salue la mémoire de l’ancien Président de la République Jacques Chirac. « Un homme politique redoutable » et « un ami de la Polynésie française ». Édouard Fritch rend surtout hommage à Jacques Chirac qui est à l’origine du « fonds de reconversion économique (…) grâce à lui cette dette est encore aujourd’hui versée au Pays c’est vrai avec encore un petit peu de problèmes».   

Le président du Pays Édouard Fritch a salué la mémoire de l’ancien Président de la République Jacques Chirac qui était selon lui « un ami de la Polynésie française » et qui a  « toujours porté une attention particulière pour ses compatriotes d’outre-mer et pour les Polynésiens en particulier, au point de nommer l’un des leurs dans son gouvernement ».

Édouard Fritch note aussi que Jacques Chirac était « un homme politique redoutable, il savait faire preuve d’empathie et de chaleur humaine ».  

Le président du Pays a rappelé qu’effectivement  l’ancien Président de la République a été à l’origine du statut d’autonomie et de la reprise des essais nucléaires. Mais il a également insisté sur le fait que Jacques Chirac a « arrêté complètement les essais nucléaires (…) la reprise va avec l’arrêt définitif de ces essais nucléaires ». Il rajoute que « c’est celui qui a reconnu que le développement du CEP – Tahiti Hao et Moruroa – a fait que le reste des archipels de la Polynésie a été oublié » et pour ne pas qu’il y ait de déséquilibre il a mis en place « le fonds de reconversion économique pour que nous ayons les moyens de rééquilibrer les infrastructures dans notre pays et il faut lui rendre hommage, grâce à lui cette dette est encore aujourd’hui versée au Pays c’est vrai avec encore un petit peu de problèmes ».

A l’occasion de la journée de deuil national, lundi 30 septembre, la population est conviée à une messe à l’église Maria No Te Hau, à 17h.

Article précedent

Décès de Jacques Chirac : l’hommage de Gaston Flosse

Article suivant

Alann Poilvet, médaille d’or du concours Meilleur apprenti de France

2 Commentaires

  1. Robert
    27 septembre 2019 à 9h51 — Répondre

    Une immense ombre parmi ces « bienfaits? »: la reprise INUTILE des essais nucléaires que Miterrand avait justement abandonnés!!!

  2. Cincinnatus
    27 septembre 2019 à 12h52 — Répondre

    Bonjour Robert. Si cela avait été inutile, je ne pense pas que cela aurait été fait. Ces 6 essais ont permis de finaliser la mise au point de la simulation par laser mégajoules. Cela sécurise la force de dissuasion française pour les dizaines d’années à venir. La décision de Mitterrand (qui avait fait péter 98 bombes) était l’une de ses nombreuses décisions irrationnelles.

Répondre à Robert Annuler la réponse.

PARTAGER

Disparition de Jacques Chirac : « il faut lui rendre hommage (…) pour le fond de reconversion économique » – Edouard Fritch