ACTUS LOCALESCULTURE

Disparition de John Taroanui Doom

Le directeur de l’Académie tahitienne, président d’honneur de Moruroa e tatou, et ancien secrétaire général de l’Eglise évangélique de Polynésie, John Taroanui Doom, s’est éteint dimanche à l’âge de 80 ans.

Homme d’église, militant anti-nucléaire, co-fondateur de l’académie tahitienne, élu, journaliste… John Taroanui Doom s’est éteint dimanche à l’âge de 80 ans. Illustre figure de l’église protestante en Polynésie, John Doom est devenu diacre à Papeete en 1962, avant d’exercer les fonctions de secrétaire général de l’Eglise évangélique de Polynésie française, puis de secrétaire éxecutif du conseil oecuménique des Eglises pour le Pacifique. Témoin du premier essai nucléaire en Polynésie en 1966 depuis Mangareva, cet ancien journaliste bilingue de l’ORTF s’est investi contre les expérimentations nucléaires au fenua en participant à la création de l’association de défense des travailleurs du nucléaire, Moruroa e tatou. Ancien coordonateur de l’association, il en était jusqu’à aujourd’hui le président d’honneur. Mais cet ancien élu du conseil municipal de Pirae a également consacré une grande partie de sa vie à la promotion et à la défense de la langue polynésienne. Membre fondateur de l’Académie tahitienne, John Doom était jusqu’à aujourd’hui le directeur du Fare Vana’a. En octobre dernier, il avait publié ses Mémoires d’une vie partagées, A he’e noa i te tau, aux éditions Haere po. Dimanche, c’est une mémoire et une personnalité emblématique de l’histoire de la Polynésie qui s’en est allée. Toute l’équipe de Radio 1 et Tiare FM adressent leurs plus sincères condoléances à la famille et aux nombreux proches de John Taroanui Doom.

Article précedent

Philippines: le typhon Nock-Ten fait 3 morts et menace Manille

Article suivant

Le divorce sans juge, une "révolution" de la séparation

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Disparition de John Taroanui Doom