ACTUS LOCALESFAITS DIVERSPodcasts

Disparition inquiétante du navire de plaisance MIKA HITI.

Disparition inquiétante du navire de plaisance MIKA HITI. © DR

Le 05 juin 2012, vers11h25, la famille d’une des personnes embarquées à bord du navire de plaisance MIKA HITI, a formulé une inquiétude auprès du centre de recherche et de sauvetage en mer (MRCC Papeete) car sans nouvelle de leurs proches depuis leur départ de Raiatea, le dimanche 03 juin vers 12h00, pour se rendre à la presqu’île de Tahiti, l’arrivée étant prévue lundi 04 juin, dans l’après-midi.

Les investigations immédiatement entreprises ont permis de confirmer que ce navire de plaisance, un ancien bonitier de longueur 10,8 mètres construit en 1976, a, à son bord, trois personnes qui ont téléphoné à leurs familles pour confirmer le lieu et l’heure de leur départ. Dés réception de cette inquiétude, le MRCC Papeete a diffusé largement l’alerte auprès des usagers de la mer et a mobilisé un important dispositif de recherche aérien complété par le navire ARAFENUA de la douane, en mission dans la zone.

Deux avions de type Gardian de la Marine nationale et l’hélicoptère Dauphin inter-administration, effectuent depuis lors des recherches entre Tahaa, Raiatea, Moorea et Maïao (22000 km²). Depuis le déclenchement de l’alerte, 7 missions aériennes ont été réalisées, ce qui représente prés de 27 heures de vol.

Mercredi soir, vers 17h45, l’hélicoptère Dauphin a été dérouté quelques minutes après son décollage, pour aller récupérer 6 personnes qui se trouvaient sur le platier de Punaauia après le chavirement de leur va’a de type V6. Cette alerte avait été transmise au MRCC Papeete par un plaisancier sur zone, qui a contribué à récupérer une partie des rameurs grâce à l’annexe de son voilier.

La zone des recherches a été élargie ce matin pour les avions Gardian de la marine nationale, mais, avec le temps, l’espoir de retrouver les trois naufragés s’amenuit.

D’après communiqué de presse
Source : MRCC

Disparition inquiétante du navire de plaisance MIKA HITI. © DR

Dans le podcast, Régis Gaillard, directeur du MRCC, répond à ces questions :

Article précedent

C'est la journée mondiale de l’océan.

Article suivant

Répondeur de 12:00 le 07/06/12

1 Commentaire

  1. Josette Werk
    8 juin 2012 à 12h56 — Répondre

    La disparition du Mika Hiti. Je me souviens de la disparition de « naufragés » racontée par le sympathique et compétent navigateur Jean CAMPISTRON résidant à Moorea. Un adjudant et un sergent (c’était du temps du CEP) avaient appareillé de Raiatea à destination de Tahiti. Après plusieurs jours ils n’étaient pas arrivés à destination. D’importantes recherches furent entreprises, sans succès. Le sergent commençaient à se plaindre du froid persistant et alors qu’il satisfaisait un besoin naturel, il aperçut, une île. C’était Tubuai. Alors je pose la question: Y avait-il un skipper à bord? Tout peut arriver: une panne de moteur, un courant important, une erreur de compas ou pire, le skipper blessé ou tombé par dessus bord.
    Josette Werk à bord de « See Adler » à Whangarei, Nouvelle-Zélande, en attente « d’une fenêtre » de temps favorable pour appareiller à destination de Suva, Fidji.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Disparition inquiétante du navire de plaisance MIKA HITI.