EMISSIONSL'édito d'Alexandre Taliercio

Don d’organe : décidez vous. – Edito 21/06/2016

Demain aura lieu la 16ème journée nationale de la réflexion autour du don d’organe et celle-ci sera célébrée place Vaiete avec un ensemble de prestations d’artistes et d’ateliers d’information. L’idée étant de tous nous sensibiliser sur un point primordial, celui de prendre une décision, quelle qu’elle soit.

En effet, de notre vivant nous avons le devoir d’informer nos proches, amis ou famille, de notre volonté ou pas de faire don de nos organes à notre mort.

Il est bien entendu compréhensible de se poser des questions, c’est normal, cela ne fait pas de vous une mauvaise personne. Evidemment que le fait de se projeter dans cette problématique créée un malaise naturel. Ce n’est jamais bien marrant de penser à sa propre mort. Mais ce n’est pas par ce bout là qu’il faut prendre le problème.

Pensez à la jeune maman de 4 enfants en bas âge qui souffre d’insuffisance rénale. Elle est obligée de subir trois dialyses par semaine pendant 4 à 6h à chaque fois. Elle ne peut pas s’occuper de ses petits comme elle le voudrait, elle ne peut plus avoir un quotidien serein.

Pensez à ce papa, qui s’il avait les reins qui fonctionnaient pourrait réaliser son rêve d’embrasser la carrière dont qu’il voulait depuis son plus jeune âge pour pouvoir subvenir aux besoin de sa petite famille sans se sentir réduit. Sans avoir à devoir utiliser une machine pour filtrer son sang.

Pour ces deux personnes, et les 118 autres qui sont en attente de greffe au Fenua, c’est être vivant sans réellement vivre en fait.  Quand vous vous n’aurez plus besoin de vos reins, vous sauverez deux personnes. Plus que n’importe quel bien que vous pourriez léguer à vos ayants droits, votre plus bel héritage pourrait être celui de donner une partie de votre corps à ceux qui en ont cruellement besoin.

Avoir une carte de donneur ne suffit pas. Il faut que vous l’exprimiez clairement à vos proches et surtout que vous leur demandiez leur de respecter votre volonté à tout prix, même dans les moments les plus difficiles.

Nous vivons dans un coin de paradis où pourtant l’insuffisance rénale touche 2 à 3 fois plus de personnes qu’en métropole. Ainsi, peut-être plus qu’ailleurs est-il important de nous prononcer sur le don d’organe qui est en fait tout simplement, un don de vie. Alors rendez-vous demain place Vaiete si vous voulez creuser le sujet et surtout parlez-en entre vous, et pourquoi pas dès maintenant ?…

Article précedent

Loi travail: le préfet de police interdit la manifestation de jeudi à Paris

Article suivant

La Corée du Nord tire coup sur coup deux missiles à moyenne portée

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Don d’organe : décidez vous. – Edito 21/06/2016