ACTUS LOCALESSANTÉ

Don d’organes : informer ses proches de son choix

© MAXPPP

© MAXPPP

Plus de cent patients sont actuellement en attente d’une greffe de reins en Polynésie. L’association Un don de vie veut faire passer un message lors de la journée nationale du don d’organes du 22 juin prochain : dire à ses proches si on accepte ou non le prélèvement d’organes après sa mort.

Difficile de préparer son départ. L’association Un don de vie insiste pourtant pour que les gens partagent leur position sur le don d’organes avant qu’il ne soit trop tard. En Polynésie française, 30 personnes ont été greffées (greffe rénale) l’année dernière. Cette année, déjà sept ont également bénéficié de l’opération. Des chiffres excellents, meilleurs qu’en métropole. Les malades ont plus de chance d’attendre moins longtemps un organe en Polynésie qu’en France. Mais l’association Un don de vie rappelle que la situation pourrait encore s’améliorer car le taux de refus reste plus élevé ici qu’en France. 42% des familles ont refusé le prélèvement sur leur proche décédé en 2015 contre 33% en métropole. Un taux qui est proche de 66% cette année. En effet, sur le premier semestre 2016, l’association a compté six refus de proches qui ignoraient la volonté du défunt. Ce sont 12 greffons « perdus » et autant de patients qui restent en attente. Carine Domelier, membre du bureau de l’association Un don de vie, explique que « la prise de position n’est pas encore là ».

La journée nationale de réflexion sur le don d’organes, la greffe et de reconnaissance aux donneurs se déroulera le 22 juin prochain. Ce sera la deuxième édition à Tahiti. Des concerts seront organisés et des stands d’information seront ouverts. Il sera également possible de prendre sa carte de donneur (disponible aussi par mail à [email protected]). Le message principal de cette journée : se positionner sur le don d’organes et dire à ses proches ce que l’on souhaite.

En Polynésie française, les messages sur le don d’organes sont assez récents. L’association entend aussi que les gens souhaitent « mourir entier ».

Les maladies rénales touchent de nombreux polynésiens, 5 800 consultations sont effectuées par an à l’hôpital de Taaone. 435 patients sont dialysés à ce jour et 117 sont inscrits sur la liste d’attente de greffe. La journée nationale du don d’organes est prévue le 22 juin, de 12h à 20h, place Vaiete. Au programme : des témoignages de greffés, des stands d’information, un tournoi Juste Dance, des concerts avec notamment Raimana de Pepena et Poeiti de Takanini, du street art avec Jops qui réalisera des œuvres sur place, un zumbadon de 16h à 18h et des cartes de donneurs en libre distribution.

 

 

 

 

 

 

Article précedent

Karen Yeou-Vanquin est la nouvelle Miss Dragon

Article suivant

Solar Impulse 2 quitte New York et s'attaque à l'Atlantique

1 Commentaire

  1. josie
    20 juin 2016 à 9h31 — Répondre

    Pourquoi donner une carte de donneur, pourquoi ne pas l’enregistrer sur la carte d’dentite a mettre une case oui ou non comme ils le font dans certain pays…

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Don d’organes : informer ses proches de son choix