EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Du lien entre la 5G et les croques morts dansants du Ghana – Edito 21/04/2020

Quand des proches en viennent, inquiets, à vous demander ce que vous pensez des dangers de la nouvelle norme de téléphonie mobile, la 5G, vous vous dîtes qu’il y a un truc qui cloche quelque part. Le journal Le Monde cette semaine s’est lui-même fait l’écho de comportements absolument délirants. Une augmentation de destructions d’antennes 5G partout en Europe serait en cours. Déjà au tout début du déploiement pour tests de cette technologie, aux Pays Bas, fin 2018, des experts se sont érigés en faux sur le fait que des centaines d’oiseaux aient été décimés par ces ondes. Depuis, les complotistes n’en démordent pas.

Évidemment, et malheureusement, la pandémie que nous connaissons actuellement a laissé libre cours à des élucubrations encore plus dangereuses. Ainsi de nouvelles théories du complot lient le déploiement de la 5G et le coronavirus. Absolument aucune base scientifique d’aucune sorte ne vient étayer ce lien de cause à effet et pourtant ces théories fumeuses expliquent que les ondes 5G transmettent le virus ou qu’elles affaiblissent les organismes et ont donc permis le déploiement de l’épidémie. D’autres affirment que l’humanité irait à sa perte car la prolifération de ces ondes serait en train d’inverser la polarité magnétique de toute la planète, le Nord se retrouverait bientôt au Sud et inversement.

En gros, où que vous tourniez la tête, la 5G serait potentiellement responsable de tous les maux à tel point que dans votre champ de vision assurément vous pouvez apercevoir les stars d’internet du moment, les fameux porteurs de cercueil dansants du Ghana. Pour les voir débarquer même pas besoin de se risquer à une activité sportive extrême, le simple fait de déambuler dans les rues et se faire transpercer par les ondes électromagnétiques 5G pourrait suffire.

Que nenni, je m’en souviens très bien : on avait entendu exactement les mêmes craintes irrationnelles s’exprimer pour le déploiement de la 4G, avant ça de la 3G, etc, etc. Pour avoir le droit d’être sur mis sur le marché les créateurs de ces technologies redoublent d’effort et au final ne dépassent même pas un seuil de 1 à 5% du maximum autorisé. Tous les complotistes ou autres hypocondriaques s’affranchissent aussi d’une loi de la physique pourtant facile à retrouver si on prenait la peine de la chercher :  pour tous les rayonnements, la puissance reçue diminue avec le carré de la distance. Donc si vous vous tenez à 10 centimètres d’une antenne relais, en effet vous allez être fortement exposé. Mais si vous vous éloignez ne serait-ce que de 10 mètres, l’exposition est divisée par un facteur 100 au carré, donc 10 000. Il n’y a donc déjà plus aucun danger.

Pour conclure vous avez donc proportionnellement mille fois plus de chance de passer de vie à trépas en avalant de travers qu’à cause de la 5G, surtout à Tahiti où aucune installation n’est encore répertoriée, alors méfiez-vous, sinon … (indicatif musical du « meme » internet des croques morts dansants du Ghana)

Article précedent

La Coupe des Nations de l’OFC 2020 est annulée

Article suivant

Journal de 7:30, le 21/04/2020

3 Commentaires

  1. darnaud
    22 avril 2020 à 3h05 — Répondre

    Informez vous avant de vous moquez. Pour info, les polarités magnétiques Nord/sud se sont déjà déplacés dans l’histoire de la Terre. Pour le reste, bon nombres de scientifiques s’inquiètent de l’absence d’étude d’impact que la loi impose normalement dans les projets d’une telle envergure. Vous pouvez aussi voir le site de Michèle Rivasi qui n’est pas la dernière des connes ou des complotistes.

    • 22 avril 2020 à 7h43 — Répondre

      Je me moque car JUSTEMENT je suis informé. Je sais pour en avoir en plus parlé dans un précédent édito que les pôles magnétiques se sont déjà déplacés, ce qui me fait me marrer c’est que la 5G puisse en être responsable cette fois-ci.

  2. Jean-Marc PAGNON
    22 avril 2020 à 11h26 — Répondre

    L’archéo-géologie, la géologie qui étudie les roches les plus anciennes de notre planète qui existe depuis 4,5 milliards d’années, nous démontre que les inversions des pôles magnétiques Nord-Sud sont régulières. Ces inversions sont générées par les mouvements internes de rotation et de convecton des courants magmatiques du noyau et du manteau de la planète, toujours très fluide. La tectonique des plaques en est d’ailleurs une conséquence.

Laisser un commentaire

PARTAGER

Du lien entre la 5G et les croques morts dansants du Ghana – Edito 21/04/2020