ACTUS LOCALESJUSTICE

Edouard Fritch condamné à 2 millions de Fcfp d’amende

Le président du Pays, Édouard Fritch, a été condamné mardi matin à une peine de 2 millions de Fcfp d’amende pour « prise illégale d’intérêts » dans l’affaire Radio Maohi. L’ancien journaliste de la radio, Gustave Heitaa, écope de 1 million de Fcfp d’amende.

Le tribunal correctionnel de Papeete a finalement été un peu plus clément que la « peine d’avertissement » requise par le procureur de la République, José Thorel, lors du procès de l’affaire Radio Maohi le 8 mars dernier. Mardi matin, le tribunal a prononcé une peine de 2 millions de Fcfp d’amende à l’encontre du président du Pays, Édouard Fritch. Le tribunal a reconnu Édouard Fritch coupable de « prise illégale d’intérêts » pour avoir autorisé une subvention de 15 millions de Fcfp, pris en charge les frais d’électricité, mis à disposition un agent de la commune de Pirae et offert l’usage gracieux du local de la « Maison des Jeunes » de Pirae à la radio politique du Tahoeraa, Radio Maohi, lorsqu’il était maire de Pirae en 2007. Un dossier dans lequel Édouard Fritch était également poursuivi pour avoir fait recruter le journaliste de Radio Maohi, Gustave Heitaa, par l’assemblée entre 2007 et 2008, puis en 2009. Gustave Heitaa a écopé d’une peine de 1 million de Fcfp d’amende. Actuellement à Paris, Édouard Fritch n’a pas fait savoir s’il faisait ou non appel de la décision. Il s’agit de la toute première condamnation pénale du président du Pays.

Article précedent

"Après l’agression, Papy Ley a plongé"

Article suivant

Le Gayic veut "une issue cette semaine" chez Air Tahiti

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Edouard Fritch condamné à 2 millions de Fcfp d’amende