ACTUS LOCALESSOCIÉTÉ

Edouard Fritch : « Il faut éviter les amalgames »

© Vaite Urarii Pambrun

© Vaite Urarii Pambrun

Près d’un millier de personnes ont répondu à l’appel du haut-commissaire, Lionel Beffre, lundi midi devant le bâtiment du haussariat pour rendre hommage aux victimes des attentats de Paris. Le président Edouard Fritch, ses ministres, le président de l’assemblée, plusieurs représentants et tavana étaient également présents. Tous ont d’ailleurs participé à la messe organisée à la cathédrale de Papeete, lors de laquelle Edouard Fritch a appelé à « l’unité » et à « éviter les amalgames ».

Lors du rassemblement et de la minute de silence organisée lundi à 12 heures devant le haut-commissariat, le représentant de l’Etat, Lionel Beffre, a déclaré que « la nation française toute entière » était aujourd’hui « en deuil face à la barbarie absolue de ces attentats ». Un unique discours avant que le cortège ne prenne la direction de la cathédrale de Papeete pour une messe ouverte par Mgr Coppenrath. Après ce recueillement religieux, le président du Pays s’est exprimé pour demander « d’éviter les amalgames ». « Ce qui se produit aujourd’hui n’est pas dû à cette religion qu’est l’islam, mais à une tendance dure composée de personnes qui sont plus orientées vers le crime que vers le bon dieu ». Édouard Fritch s’est également exprimé sur l’action militaire menée par la France contre Daech : « Une riposte de principe pour avertir que la France ne se laissera pas faire ».

 

Parmi les personnalités présentes, le tavana délégué de Haapiti à Moorea, Franck Taputuarai, estime que ces actes sont une « vengeance » des extrémistes contre la France. Ne reste pour lui qu’une seule solution : « la prière ».

Article précedent

Incompréhension et inquiétude chez les élèves du fenua

Article suivant

JOURNAL DE 12:00, LE 16/11/15

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Edouard Fritch : « Il faut éviter les amalgames »