ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Edouard Fritch : « Je suis un homme heureux »

© Vaite Urarii Pambrun

Le président du Pays et président du Tapura, Edouard Fritch, est « un homme heureux ». Il aurait bien sûr préféré que les trois candidats de son parti soient élus, mais qu’importe, il en a profité pour féliciter le Tavini et tacler le Tahoeraa.

Le président du Tapura huiraatira, Edouard Fritch, s’est rendu à la permanence d son parti dans la soirée de samedi. Il a affirmé être « un homme heureux » avec l’élection de deux de ses candidats à l’Assemblée nationale. Il a aussi affirmé qu’il aurait préféré que tous ses candidats soient élus. Cela « aurait été mieux pour tous ». Pour lui, la victoire du Tavini est aussi due au report de voix des électeurs du Tahoeraa . « Ils n’ont pas respecté leur parole, le Tahoeraa a appelé à l’abstention et en douce il a appelé à voter pour le Tavini. C’est ce qui nous prouve que le Tahoeraa est à la dérive et bientôt il va bientôt sombrer ». Mais le président du Tapura et président du Pays se dit « heureux pour Moetai (…). On pourra sur certains dossiers nous battre ensemble, c’est à nous maintenant d’avoir suffisamment d’esprit d’ouverture ».

Le président du Pays et du Tapura, Edouard Fritch, s’envolera dimanche pour Paris pour notamment installer les députés du parti rouge e blanc, Maina Sage et Nicole Sanquer. L’occasion de rencontrer la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, mercredi et jeudi le Premier ministre, Edouard Philippe.

Article précedent

Oscar Temaru : « c’est une grosse victoire pour nous et la Polynésie »

Article suivant

La participation toujours en berne

2 Commentaires

  1. MATA
    18 juin 2017 à 6h17 — Répondre

    1 électeur inscrit sur 2 n’a pas été voté. pourquoi? Perte de confiance dans les institutions? manque d’intérêt pour la vie publique? un paysage politique trop corrompu?… Heureux sont les gagnants mais le peuple le sera t-il? ou demeurera t-il spectateur des règlements de comptes entre représentants indignent alors que notre économie perfusée stagne? Nous voulons de vrais dirigeants.

  2. Chaval
    19 juin 2017 à 6h23 — Répondre

    Fitch s’est certainement rendu compte au fond de lui même que sa « gueguerre » avec Flosse lui aura couté un député, le vieux lion est rancunier, Fritch a lancé de finesse envers son ancien maitre. Quand aux abstentions elles ont été du même niveau en métropole, les gens n’ont plus trop confiance en des démagogues, des promesses et encore des promesses et à l’arrivée « que dalle »

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Edouard Fritch : « Je suis un homme heureux »