ACTUS LOCALESECONOMIESANTÉ

Édouard Fritch opposé au reconfinement

© CP/Radio1

Le président du Pays et le haut-commissaire donneront vendredi à 11 heures une conférence de presse sur la situation sanitaire et les éventuelles adaptations des mesures nationales, mais le confinement n’est pas à l’ordre du jour, a confirmé Edouard Fritch ce jeudi matin. Il souhaite d’abord voir si les mesures récentes portent leurs fruits.

Ceux qui cherchaient ce matin à comprendre comment le fenua échappe au reconfinement, alors que le taux d’incidence du covid-19 en Polynésie est plus élevé qu’en France et qu’en Martinique, seule collectivité d’Outre-mer confinée, en seront pour leurs frais. « Ce n’est pas parce qu’en France on confine que nous on va confiner », disait ce matin Edouard Fritch, qui estime qu’il faut d’abord tirer le bilan des dernières mesures mises en place.

Pas question non plus de refermer les frontières, a assuré Edouard Fritch qui venait d’essuyer de nouvelles critiques de l’opposition Tavini. « Est-ce que c’est la solution au problème ? Est-ce que les Polynésiens vont accepter qu’on revienne au confinement, que l’on enferme tout le monde ? Je ne sais pas. On surveille les chiffres bien sûr, tous les matins et tous les soirs, mais on essaye aussi d’appeler les personnes à leurs responsabilités », a déclaré Édouard Fritch avant de citer quelques exemples de comportements à exclure.

Comme il l’avait déclaré dans la matinée devant l’assemblée de la Polynésie, Edouard Fritch réaffirme : « Vous savez que je n’ai pas envie qu’il y ait un confinement, parce que ce serait une catastrophe sur le plan économique. »

« Nous nous battons pour que les mesures qui sont prises en Polynésie française se fassent avec le gouvernement, avec les responsables politiques de ce pays. Il faut réellement que l’on adapte les mesures à la Polynésie française, et c’est tout le sujet des discussions que nous avons avec le haut-commissaire », a conclu Édouard Fritch qui souhaite attendre « la semaine prochaine, mercredi, jeudi » pour d’éventuelles restrictions supplémentaires.

Article précedent

Cour d'appel : Coco Deane nie toujours le harcèlement sexuel et moral

Article suivant

Il frappe un surveillant de prison et prend trois mois supplémentaires

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Édouard Fritch opposé au reconfinement