INTERNATIONAL

« Elle » et « Frantz » dominent les nominations aux César

Paris (AFP) – Les films « Elle » de Paul Verhoeven et « Frantz » de François Ozon dominent les nominations pour les César, dont les organisateurs ont défendu le choix comme président de la cérémonie de Roman Polanski, qui a jeté l’éponge mardi.

Avec onze nominations chacun, dont celles du meilleur film et du meilleur réalisateur, « Elle », thriller subversif avec Isabelle Huppert, dans lequel une femme violée se met à traquer son agresseur, et « Frantz », drame sentimental au lendemain de la guerre de 14-18, sont les plus souvent sélectionnés pour les plus prestigieuses récompenses du cinéma français, qui seront remises le 24 février.

Ils devancent « Ma Loute » de Bruno Dumont, fantaisie tragi-comique dans le Nord, en lice dans neuf catégories, et « Mal de pierres » de Nicole Garcia, portrait d’une amoureuse passionnée, nommé huit fois.

« Divines », film coup de poing venu des quartiers populaires de Houda Benyamina, rafle sept nominations, dont celle du meilleur film et celle du meilleur premier film.

Ces nominations interviennent après la polémique suscitée par la désignation comme président de la 42e cérémonie des César de Roman Polanski, toujours poursuivi aux Etats-Unis pour le viol d’une mineure il y a 40 ans. Sous la pression d’associations féministes, il a finalement renoncé mardi à présider la cérémonie.

« Le choix de Polanski était un choix indiscutable », s’est défendu le président de l’Académie des César, Alain Terzian, évoquant « l’une des plus grandes figures du cinéma mondial, et reconnu comme tel ».

« Il a pris la décision souveraine de ne pas donner suite. Le reste appartient à chacun », a-t-il ajouté, soulignant que le seul « regard » que l’Académie devait avoir porte « sur les artistes et leur travail ». 

Refusant pour la première fois de commenter la sélection, en invoquant auprès de l’AFP « la gravité de la situation », il a également indiqué que le choix d’un nouveau président, au rôle essentiellement honorifique, n’était « pas à l’ordre du jour pour l’instant ».

– Huppert versus Cotillard –

Nommée mardi aux Oscars et auréolée de son récent Golden Globe, Isabelle Huppert, treize fois sélectionnée comme meilleure actrice aux César et récompensée une seule fois (« La Cérémonie »), figure parmi les favorites dans cette catégorie.

Elle sera face à Marion Cotillard – déjà couronnée en 2008 pour « La Môme » -, cette fois pour « Mal de pierres », ou à Judith Chemla pour son rôle de femme déçue dans « Une vie », adaptation de Maupassant.

Virginie Efira en avocate au bord de la crise de nerfs dans « Victoria », Marina Foïs en désaxée dans « Irréprochable », la Danoise Sidse Babett Knudsen en Irène Frachon combative dans « La fille de Brest » et la chanteuse Soko dans « La Danseuse » sont également en lice.

Chez les hommes, Gaspard Ulliel, candidat malheureux il y a deux ans pour « Saint Laurent », est nommé pour le César du meilleur acteur pour son rôle de fils qui retrouve sa famille pour lui annoncer sa mort prochaine dans  « Juste la fin du monde » de Xavier Dolan.

Il sera notamment face à Pierre Niney, en lice pour « Frantz », récompensé il y a deux ans pour « Yves Saint Laurent ».

Nicolas Duvauchelle dans « Je ne suis pas un salaud », François Cluzet (« Médecin de campagne »), Omar Sy (« Chocolat »), Pierre Deladonchamps (« Le Fils de Jean ») et Fabrice Luchini (« Ma Loute ») concourent également.

« Ma vie de courgette » de Claude Barras et « La Tortue rouge » de Michael Dudok de Wit, tous deux nommés aux Oscars, disputeront le César du meilleur film d’animation avec « La Jeune fille sans mains » de Sébastien Laudenbach.

Pour le meilleur film étranger, « Toni Erdmann » de Maren Ade fera notamment face à « Moi, Daniel Blake » de Ken Loach, « Juste la fin du monde » de Xavier Dolan, « Baccalauréat » de Cristian Mungiu et « La fille inconnue » des frères Dardenne.

Les professionnels ont maintenant un peu plus de quatre semaines pour choisir les vainqueurs, lors d’un second tour de scrutin. 

La remise des statuettes créées par le sculpteur César aura lieu le 24 février à la salle Pleyel à Paris.

Isabelle Huppert (g) et Paul Verhoeven, le 13 novembre 2016 à Hollywood. © AFP

© AFP/Archives VALERIE MACON
Isabelle Huppert (g) et Paul Verhoeven, le 13 novembre 2016 à Hollywood

Article précedent

Primaire: Hamon et Valls dans un duel unique sous tension

Article suivant

Fillon: "La séquence des boules puantes est ouverte"

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

« Elle » et « Frantz » dominent les nominations aux César