ACTUS LOCALESÉVÉNEMENT

Elodie Poux : de l’humour qui pique au Grand Théâtre

©D.R.

L’humoriste qui a conquis la France avec son spectacle Le syndrome du Playmobil sera ce samedi sur la scène du Grand théâtre de la Maison de la Culture. Entre stand-up tordant et personnages ravagés, l’ancienne professionnelle de la petite enfance promet de faire plonger le public dans un univers déjanté.

Des enfants un peu bêta ou bien frappés, des profs névrosés ou des parents paumés, et pourquoi pas, au passage, des chats ou des zombies… Bienvenu dans le monde d’Élodie Poux, qui, des cafés théâtre de Nantes aux plus grands festivals francophones, a fait une entrée remarquée – et plusieurs fois récompensée – sur la scène du rire ces dernières années.

Avec Le syndrome du Playmobil  – ces figurines qui affichent un sourire en toutes circonstances -, l’ancienne animatrice périscolaire raconte ses découvertes et ses galères en maternelle, ses aventures familiales ou ses interrogations très personnelles… Des tranches de vies prétextes à un humour osé mais jamais vulgaire, « corrosif et pétillant », comme elle l’annonce elle-même. Comme le rappelle l’artiste, passée par le conte avant de verser dans la vanne, presque tout est vrai, mais rien n’est à prendre au sérieux.

Sur des sujets pas toujours faciles, l’humour d’Élodie Poux « pique mais ça fait du bien ». Et le crédo marche : depuis 2013 l’humoriste a présenté son spectacle « probablement plus de 1 000 fois », dans des petites et très grandes salles de France. Un succès longtemps basé sur le bouche-à-oreille… Qui semble être arrivé jusqu’en Polynésie : le grand théâtre affiche déjà complet pour l’unique représentation, ce samedi.

 

 

Article précedent

Politique en 2020 : Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le zizi - Edito 17/02/2020

Article suivant

Une équipe médicale a contrôlé les croisiéristes

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Elodie Poux : de l’humour qui pique au Grand Théâtre