ACTUS LOCALESJUSTICE

Emile Vernaudon peut-il revenir en politique ?

Depuis la réapparition de l’ancien député-maire de Mahina, Emile Vernaudon, auprès du Tahoeraa cette semaine, les commentaires vont bon train sur les réseaux sociaux sur la capacité du « shérif » à revenir en politique, notamment lors des municipales de 2020. Et si Emile Vernaudon est aujourd’hui inéligible jusqu’en 2021, son avenir est toujours aussi compromis par les affaires.

L’ancien député-maire de Mahina, Emile Vernaudon, s’est affiché en début de semaine aux côtés des militants Tahoeraa sur son ancienne commune. De quoi susciter bon nombre de réactions sur les réseaux sociaux sur la capacité de l’ancien leader du Ai’a api à revenir dans l’arène politique, notamment pour les élections municipales de 2020. Avec ses condamnations, Emile Vernaudon est aujourd’hui inéligible jusqu’en 2021.

Deux condamnations définitives purgées

Emile Vernaudon compte aujourd’hui trois condamnations définitives : la première à 1 an d’inéligibilité le 4 décembre 2008 dans l’affaire du cabanon de Tautira, la seconde à 5 ans d’inéligibilité le 23 juin 2011 dans l’affaire des détournements à l’OPT, la troisième à 3 ans d’inéligibilité en février dernier dans l’affaire du CET et du cimetière d’Orofara.

La suite reste compliquée. Le 16 mai 2017, Emile Vernaudon a été condamné à 5 ans d’inéligibilité en première instance dans l’affaire Radio bleue. La peine est suspendue dans l’attente du procès en appel prévu pour le 30 août prochain.

L’affaire Haddad-Flosse toujours là

Enfin, l’ancien maire de Mahina est toujours mis en examen dans l’affaire Haddad-Flosse, actuellement sur le bureau du juge d’instruction dans l’attente d’une régularisation pour un très probable renvoi en correctionnelle. Et pour l’anecdote, Emile Vernaudon a également été condamné en appel le 5 octobre dernier dans l’affaire des déchets verts de Mahina, mais seulement à une peine d’un an de prison avec sursis et 500 000 Fcfp d’amende, sans inéligibilité.

Article précedent

Le putsch continue à la CSTP-FO

Article suivant

Cyclisme : Laurent Pasquelins médaillé d’argent en Nouvelle-Zélande

4 Commentaires

  1. simone grand
    12 avril 2018 à 7h07 — Répondre

    Aueeeeeeeeeeeee!

  2. Pito
    12 avril 2018 à 7h22 — Répondre

    Mais comment peut on encore faire confiance à un tel personnage, maintenant en s’associant avec Gaston Flosse on a l’image d’une république bananière, pauvre fenua !!!!

  3. Dadiche
    12 avril 2018 à 8h52 — Répondre

    C’est un D.D.R. cet Emile : un Doute De Rien!!!!!

  4. MATA
    13 avril 2018 à 6h11 — Répondre

    C’est possible mais dans l’esprit du taui lancé depuis 2004 c’est toujours les mêmes DINOSAURES et de surcroît CONDAMNES qui en plus de décrédibiliser nos institutions, permettent à ce Pays de se hisser au top 5 des pays les plus corrompus. A’ara NUNAA.

Répondre à Pito Annuler la réponse.

PARTAGER

Emile Vernaudon peut-il revenir en politique ?