ACTUS LOCALESJUSTICE

Emplois fictifs : Le Pays ne demande plus que 521 millions

© Radio 1

© Radio 1

L’audience sur intérêts civils de l’affaire des « emplois fictifs » des présidences Flosse a encore une fois été renvoyée au 4 mai 2017. Le Pays a largement revu à la baisse le chiffrage de son préjudice dans ses dernières conclusions. Il ne demande plus 1 milliard de Fcfp de remboursement des salaires perçus par les « emplois fictifs », mais 521 millions de Fcfp pour correspondre à la période visée exactement par la condamnation au pénal.

En juin 2015, le Pays annonçait le chiffrage de son préjudice sur les intérêts civils de l’affaire des « emplois fictifs » à un milliard de Fcfp. Mais après de multiples renvois et échanges de conclusions avec la quinzaines de personnes condamnés dans cette affaire, la Polynésie a déposé de nouvelles conclusions ces derniers jours pour revoir son préjudice à 521 millions de Fcfp. Dans le détail, le Pays demande 441 millions de Fcfp de salaires indûment versés et 80 millions de Fcfp de préjudice d’image à Gaston Flosse ou Marcel Tuihani (père) mais aussi aux actuels ou ex-syndicalistes Cyril Le Gayic, Jean-Marie Yan Tu et Bruno Sandras, ou encore à des membres de la propre majorité d’Edouard Fritch, Jean-Christophe Bouissou ou Jérôme Jannot… Selon l’avocat du Pays, Me François Mestre : « On s’en tient à l’arrêt du 7 février 2013 pour éviter des débats qui risquent de s’éterniser pour des périodes qui elles vont au-delà de ce qui est fixé par le juge ».

L’affaire a été renvoyée une nouvelle fois au 4 mai 2017. Mais les avocats seront tenus de plaider sur le fonds du dossier à cette date. Leurs dernières conclusions devront être versées avant le 23 mars, dernier délai !

e456a8aeea73dfda3578aaaea8cbb20377daccd9-2
Article précedent

Les adieux inquiets des dirigeants européens à Barack Obama

edito-vahinetane
Article suivant

L'élection de Miss Vahine Tane infiltrée ! - Edito 16/11/2016

2 Commentaires

  1. Iritahua
    18 novembre 2016 à 5h14 — Répondre

    Pourquoi revoir à la baisse ? Ils ont en bien profiter des deniers de la Population et on entend que grâce à cette personne que le pays avance. Il n’avait pas précisé que la Population souffre de toutes ces taxes qu’il avait mis en place pour le détournement.

  2. MATA
    18 novembre 2016 à 14h32 — Répondre

    Le pire c’est que des représentants de la majorité sont concerné. Quel bel exemple pour la jeunesse Polynésienne. On a beau dire ce qu’on veut mais finalement lorsqu’on a vocation à être un voleur vaut mieux se lancer dans la politique car la sanction en Polynésie est aménagé, réduite ou encore inexistante.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Emplois fictifs : Le Pays ne demande plus que 521 millions