EMISSIONSL'édito d'Alexandre Taliercio

En cette rentrée, croyez en vous ! – Edito 16/08/2017

Entre ce mercredi matin et la fin de cette semaine ce seront plus de 70 000 élèves qui reprendront le chemin de l’école, du collège ou du lycée. Si certains attendaient cela avec impatience tant ils sont sûrs de leurs choix d’orientations et qu’il leur tardait d’avancer, ce n’est évidemment pas le cas pour tout le monde.

Il y en a en effet qui ont la boule au ventre. Ils ont l’impression qu’ils ne servent à rien, que de toute façon l’école ce n’est pas fait pour eux, qu’il vaut mieux encore rentrer à l’armée par exemple. J’ai le plus grand respect pour ceux qui décident de défendre d’une manière ou d’une autre notre nation, mais c’est justement parce qu’il faut respecter nos troupes qu’il est plus opportun de décider de les rejoindre à l’issue d’un processus de réflexion mûri plutôt que par faute de mieux.

Beaucoup de ces jeunes se sentent perdus et finissent par nourrir un véritable complexe d’infériorité, ils n’ont pas conscience de leur potentiel. Ils ne savent même pas qu’ils en ont un. Pourquoi ? Parce que peu de choses dans notre société moderne leur facilite la tâche. La pression sociale et financière est souvent tellement dure au sein de la famille, elle laisse peu de répit et puisque personne ne semble s’intéresser vraiment à eux, ils se sentent perdus dans un grand tout. Ceux qu’ils voient briller, ils se disent qu’ils pourront briller pour deux, et ils s’oublient au passage.

Il faut donc pouvoir se projeter. Il faut viser un objectif, prendre le temps et le recul nécessaire pour le visualiser au loin, se faire aider par ceux qui nous aiment s’il le faut. Il suffit simplement de réfléchir à ce que l’on apprécie ou pas. Par exemple, et ça peut marcher pour plein d’autres choses : tu adores sculpter des objets et travailler le bois depuis tout petit, mais tu n’en as plus le temps parce que tu suis une filière générale, pour faire comme tant d’autres. Pourquoi gâcher ton potentiel ? Tu serais peut-être le plus doué des ébénistes et des menuisiers du Pays, au lieu d’user tes fonds de culottes dans des amphis à écouter des cours magistraux qui rentrent par une oreille pour ressortir aussitôt par l’autre et gâchent ton potentiel. Oui, car du potentiel, prends le temps d’y penser tu en as, surtout celui de manquer à notre communauté si tu t’égares.

Il n’y a pas besoin d’être une célébrité pour contribuer à la bonne marche de notre planète. Chacun à son niveau, aussi modeste soit-il façonne un peu le monde. Et pour le faire le mieux possible, c’est à dire en y prenant du plaisir tout en se sentant utile il est primordial de croire en soit. Ne vous minez pas, vous avez le droit d’échouer, à tout âge. Mais ne cessez jamais de persévérer ; d’espérer et de viser le succès, car il viendra. Bonne rentrée, faitoito.

Article précedent

Sébastien Bouzard démissionne de la présidence de la CGPME

Article suivant

La Polynésie pas tout à fait « full member » du Forum

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

En cette rentrée, croyez en vous ! – Edito 16/08/2017