ACTUS LOCALESCULTURE

Erai te toa no avera, de Rurutu à la scène de To’ata

Troupe Heiva

La jeune troupe de chant et danse, Erai te toa no avera, est la seule troupe venue directement des Australes pour se produire sur la scène de To’ata. Une délégation d’une centaine de personnes a fait le déplacement pour participer pour la première fois au Heiva i Tahiti. La troupe montera sur scène jeudi et vendredi soir.

Pour ce Heiva i Tahiti 2016 cinq troupes représentent les îles Australes, mais seule l’une d’entre elle vient directement de l’archipel et plus précisément de Rurutu. Il s’agit du jeune groupe Erai te toa no avera inscrit dans les catégories Hura ava tau et Tarava Tuha’a pae, multipliant ainsi les espoirs de ramener un prix à Rurutu.  Une délégation d’une centaine de personnes a fait le voyage depuis les Australes pour participer pour la première fois au concours de chant et danse. Le Heiva i Tahiti demande chaque année aux troupes un gros investissement notamment pour les costumes. Les troupes des archipels éloignés ne font donc que rarement le voyage jusqu’à Tahiti puisque au prix des costumes se rajoutent ceux du billet d’avion et de l’hébergement. Pourtant un tel voyage n’est pas impossible comme l’explique le chef de la troupe Erai te toa no avera, Igor Paparai.

C’est à la demande des jeunes de l’île que la troupe s’est lancée dans cette aventure. Les plus jeunes danseurs et chanteurs ont 16 ans et son novice en ori Tahiti. Mais qu’importe, l’implication des jeunes de Rurutu dans la préparation de ce déplacement est le moteur du groupe. Pour le chef de Erai te toa no avera cela permet de garder les jeunes dans le droit chemin et de les rapprocher de leur culture.

Ce sont eux qui ouvriront la soirée de jeudi en Hura ava tau mais aussi la soirée de vendredi en Tarava Tuha’a pae. Erai te toa no avera a choisi de présenter l’histoire de Tanetee « le guerrier de Rurutu, c’est de lui que nous venons ».

Article précedent

Soudan du Sud: le calme semble revenu à Juba

Article suivant

Affaire Ravel-Le Gayic : Le parquet rend son réquisitoire définitif

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Erai te toa no avera, de Rurutu à la scène de To’ata