EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Et si l’hypnose permettait de démêler le vrai du faux en politique ? – Edito 07/11/2017

On vous en parle depuis des mois sur cette antenne en prévision de son spectacle ce vendredi soir à To’ata, le grand Messmer est donc bel et bien arrivé au Fenua ce week-end. En attendant de nous faire le show il profite des charmes de Bora Bora. Incroyable showman doué d’un talent absolument gigantesque pour l’hypnose. Alors que les choses soient dites, il n’y a rien de diabolique, il n’appartient à aucun ordre secret visant à laver le cerveau des masses, les partisans de la théorie du complot qui manifestement sont aussi légion chez nous sont prévenus, ils n’auront rien à se mettre sous la dent à ce niveau-là. Il s’agit d’un divertissement, pas d’une messe noire.

Pour ceux qui auront choisi de s’éclater avec nous vendredi attendez-vous à vous amuser, à rire, et à faire des « ohhh » et des « ahhh ». Car l’hypnose dans ce genre de configuration c’est un peu comme si on se prêtait à un jeu de rôle géant, cela reste bon enfant. L’idée n’est pas de ridiculiser, de vous faire avouer vos secrets les mieux gardés, on est là pour s’amuser.

Ceci-dit, quand on a la chance de pouvoir compter sur la présence au Fenua d’un génie de l’induction hypnotique, de la suggestion, on se prend à rêver qu’une représentation spéciale puisse être organisée pour plusieurs personnes d’influences qui occupent l’espace public et médiatique. On rêverait en effet de connaître les aspirations profondes qui sont le fuel d’un moteur qui parfois fait beaucoup de bruit.

En ce moment par exemple je suis personnellement très très curieux de savoir si une certaine personnalité politique, élue de la République, s’est davantage lancée dans une croisade vertueuse au profit du quidam justiciable ou plutôt dans une vendetta vengeresse contre un système qu’elle abhorre. A l’heure où la loi sur la moralisation de la politique a été votée, on ne peut qu’être troublé qu’une élue ayant elle-même déjà été condamnée, et dont l’époux est actuellement très inquiété par la justice, ait choisi ce cheval de bataille là. Attaquer avec le verbe haut un des piliers de la séparation des pouvoirs ancré dans la constitution, qu’est l’inamovibilité des magistrats du siège, plus qu’osé, c’est limite éhonté vu le contexte personnel de l’intéressée. Car à partir du moment où on touche à ça, c’est la porte ouverte à tous les abus.

Et je pourrais vous égrener encore une longue liste de propositions de showcases spéciaux avec notre star de l’hypnose pour pouvoir tirer le vrai du faux mais finalement laissons le tranquille avec nos histoires. Parfois il est en effet sans doute mieux de ne pas être pressés de savoir, afin de ne pas être trop tôt désenchantés, mieux vaut être amusés, Messmer à toi de jouer.

Article précedent

Les médicaments 23% plus chers au fenua qu’en métropole

Article suivant

JOURNAL DE 7:30 LE 08/11/2017

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Et si l’hypnose permettait de démêler le vrai du faux en politique ? – Edito 07/11/2017