EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Et si notre « réalité » n’était qu’une énorme simulation ? – Edito 25/06/2020

Il y a une théorie scientifique qui circule depuis des années et que des gens bardés de diplômes tentent réellement de démontrer. S’il vous plait quand je vous aurai dit de quoi il est question, n’ayez pas le réflexe de dire ou penser trop fort un truc du genre « sérieux, ils ont que ça à faire ? ». Parce que je préfère vous le dire d’emblée, oui, apparemment ils n’ont que ça à faire, il y a des millions de scientifiques partout dans le monde qui planchent sur de la recherche fondamentale sur des sujets qui vous paraitraient encore plus étranges, et je vais vous dire pourquoi dans un instant.

Donc trêve de teasing, la théorie qui me fascine c’est celle qui voudrait que ce que nous percevons comme notre existence et notre réalité soient en fait le produit d’une simulation informatique. Vous vous rendez compte de ce que ça implique ? Alors inutile de vous imaginer tout de suite que ce sont des petits gris rachitiques, ces extraterrestres qui incapables de trouver des lunettes de soleil à leur taille sur notre planète s’amuseraient de nous pour évacuer la frustration qui en découle. Il se peut très bien en fait que ce soient des humains, mais donc pour le coup des « vrais », qui s’éclatent avec un ordinateur quantique dernier cri. Je ne sais pas moi, par exemple pour tester des scénarios, puisqu’avec des « si » vous le savez, on pourrait refaire le monde. Ou alors c’est peut-être aussi une simple partie de jeux vidéo d’un ado boutonneux des années 2250, si tant est que dans le futur ils n’aient toujours pas trouvé un moyen de soigner totalement l’acné.

Il y a donc vraiment parmi nos scientifiques des pontes qui au moins 8h par jour planchent sur le sujet pour savoir si les frères Wachowski, les co-réalisateurs de la trilogie cinématographique Matrix – entre temps accessoirement devenues sœurs – n’auraient pas tout piger avant tout le monde. On serait tenté de crier au scandale en pleine pandémie mondiale où on voudrait croire que toute la ressource en cerveau de savant disponible sur Terre soit mise à profit de la recherche de traitements et de vaccins, mais ce serait pêcher par ignorance. Car voyez-vous ce sujet-là, ou tout autre concernant la recherche fondamentale, difficile à appréhender pour un profane, a le potentiel de permettre des découvertes qui peuvent impacter sur bien des aspects de notre quotidien et de notre survie en tant qu’espèce. Certaines grandes trouvailles qui jalonnent notre histoire ont été faites par hasard et lors d’expériences qui n’avaient à la base rien à voir.

Alors restons ouverts parce que dans l’absolu si nous vivons dans une simulation ça voudrait aussi dire qu’on pourrait recommencer la partie. Avouez que ce serait sympa qu’existe en fait ce gros champignon vert qui donne une vie en plus …

Article précedent

Journal de 7:30, le 25/06/2020

Article suivant

Recette du jour : Poulet ananas noix de cajou

4 Commentaires

  1. Teiva Hoki
    26 juin 2020 à 7h05 — Répondre

    J’adore tes éditos Alexandre !!! Merci

  2. 27 juin 2020 à 5h39 — Répondre

    La question est donc : « Sommes nous réels, ou simplement des marionnettes animées par des êtres d’un autre univers ? Un théâtre fantastique qui fait de nous des jouets « d’enfants » pervers qui décident de notre sort, et qui finalement se débarrassent de nous sans états d’âme à la fin du jeu.
    Des personnages d’Isaac Asimov ou Ray Bradbury, de Lovecraft, d’Edgar Poe, ces maîtres du fantastique ? Oui pourquoi pas, nous sommes dans un rêve imaginaire peut-être…ou pas.

  3. Taïna Colombani
    2 juillet 2020 à 11h31 — Répondre

    C’est une idée qui date en effet, Lorenzachio faisait parti de ces écrivains de pièces de théâtre qui présentait la vie comme une gigantesque pièce de théâtre. Je m’imagine que cette idée existe depuis très longtemps, Socrate lui même affirmant que nous n’étions que des ombres d’une réalité plus vraie, plus belle, coincés, aveuglés dans notre « grotte » et aujourd’hui c’est un transfert de ressenti d’imaginer que nous sommes des virtuels d’une autre réalité qui serait la vraie… pourquoi cette idée nous suit-elle à travers les temps ? Et bien j’ai ma petite idée… j’évoquais par commentaire il y a peux de temps cette imparfaite conscience humaine qui nous fait collectivement trop souvent faux bon au point de nous faire faire pleins de bêtises les uns envers les autres tout en sachant ce qu’il est bon de faire pour nous sauver par exemple la guerre au lieu de l’amour, la sauvegarde vitale de la Nature…Sans doute que dans cet inconfort d’une conscience en nous qui nous crie à tue tête la Vérité que nous sommes incapables trop souvent d’entendre poussés par le surmenage et tous les sentiments peux recommandables qui le provoque, il y a cette traduction d’un mal être de l’aberration humaine, de notre propre aberration par ce fantasme imagé de l’absurde de notre existence et toutes ses contradictions d’une réalité plus belle qui viendrait nous sauver, ou le contraire ? Mais en tout cas qui décrédibilise à juste titre souvent cette réalité franchement déconcertante dont nous sommes pourtant les principaux acteurs…

Répondre à Alexandre TALIERCIO Annuler la réponse.

PARTAGER

Et si notre « réalité » n’était qu’une énorme simulation ? – Edito 25/06/2020