INTERNATIONAL

Etats-Unis: choc après la mort filmée d'un Noir abattu par la police

Minneapolis (Etats-Unis) (AFP) – La vidéo d’un Noir agonisant après avoir été abattu par un policier dans le Minnesota, visionnée trois millions de fois jeudi, a choqué une Amérique déjà endeuillée par une affaire semblable en Louisiane et rouvert la plaie des brutalités policières aux Etats-Unis.

Pour la deuxième fois en autant de jours, une enquête fédérale sur l’homicide d’un homme noir par la police a été réclamée jeudi. Le gouverneur du Minnesota, Mark Dayton, a demandé à la Maison Blanche « que le ministère américain de la Justice démarre immédiatement une enquête fédérale indépendante sur cette affaire ».

Sur les images, prises mercredi soir par la petite amie de la victime et diffusées en direct sur Facebook Live, on voit gémir Philando Castile, un employé de cantine scolaire de 32 ans dont le tee-shirt est maculé de sang au niveau du bras et du thorax, sur le siège passager d’une voiture.

Le jeune homme est atteint par quatre balles et se vide de son sang, tandis que le policier le tient en joue, sous les yeux de sa fille assise sur la banquette arrière. 

« Oh mon Dieu, ne me dites pas qu’il est mort, ne me dites pas que mon petit ami s’en est allé juste comme ça (…) Vous lui avez tiré quatre balles dessus, monsieur », s’insurge cette femme identifiée comme Lavish Reynolds, dans cette vidéo de dix minutes.

Elle explique que le policier a tiré sur son ami, dans la ville de Falcon Heights, alors qu’il cherchait ses papiers d’identité.

Philando Castile avait prévenu le policier qu’il possédait une arme, dit-elle, pour laquelle il avait un permis.

« Nous exigeons que justice soit faite! », ont écrit des soutiens sur une page Facebook dédiée, qui stipule que « Philando Castile a été tué par la police le 6 juillet 2016 ».

« Je pense qu’il était juste Noir au mauvais endroit », s’est indignée sa mère Valerie Castile sur la chaîne CNN.

La mort du père de famille a été déclarée à l’hôpital.

La police, pour sa part, a simplement confirmé la mort d’un homme tard mercredi après un contrôle routier dans la ville du Minnesota.

– Tensions latentes –

L’effet des images, troublantes en elles-mêmes, a été décuplé par l’impression d’enchaînement des brutalités policières envers les Noirs, sujet de tensions latentes aux Etats-Unis.  

Hasard du calendrier, un policier était jugé jeudi à Baltimore pour l’homicide de Freddie Gray, l’affaire emblématique de ce jeune Noir mortellement blessé dans un fourgon de police il y a plus d’un an. La cité portuaire s’était à l’époque embrasée et avait connu des émeutes raciales, comme Ferguson avant elle.

Dans la vidéo montrant les derniers moments de Philando Castile, sa petite amie explique par ailleurs avoir été arrêtée pour un contrôle routier en raison d’un feu arrière cassé.

Des éléments qui rappellent de manière troublante l’affaire Walter Scott, un Noir abattu en avril 2015 de cinq balles dans le dos par un policier blanc en Caroline du Sud après un contrôle pour un feu arrière droit cassé.

Surtout, l’affaire Philando Castile intervient après un autre homicide qui s’est produit mardi en Louisiane et a pris une ampleur nationale lorsqu’une vidéo a été diffusée.

Les autorités américaines ont lancé mercredi une enquête fédérale, confiée à la division des droits civiques du ministère de la Justice, sur l’homicide par balle d’Alton Sterling, un Noir de 37 ans.

Sur la vidéo amateur, qui ne montre pas toute la séquence des faits, ce vendeur de CD à la sauvette semble refuser d’obtempérer aux agents. Il est plaqué et maîtrisé au sol par deux policiers.

« Il est armé! », entend-on crier. Les deux policiers dégainent alors leur arme et plusieurs détonations retentissent. M. Sterling semble avoir été abattu à bout portant. 

Sur une seconde vidéo qui a émergé plus tard et filmée sous un autre angle, Alton Sterling est vu saignant abondamment du thorax.

Une centaine de personnes se sont rassemblées mercredi soir à Baton Rouge, capitale de l’Etat, pour allumer des bougies sur les lieux de la mort d’Alton Sterling, qui vendait des CD sur le parking d’un centre commercial. 

Ce père de cinq enfants y était connu sous le surnom de « CD man ».

Se disant « profondément préoccupé », le gouverneur de Louisiane John Bel Edwards a appelé au calme, conscient que ce genre de drames ont récemment conduit à des émeutes dans plusieurs métropoles américaines. 

Les deux policiers impliqués, Blane Salamoni et Howie Lake II, ont été mis en congés pendant la durée de l’enquête.

Photo-montage créé le 7 juillet 2016 d'extraits d'une vidéo montrant notamment un homme noir agonisant, dans le Minnesota aux Etats-Unis. © AFP

© AFP STF
Photo-montage créé le 7 juillet 2016 d’extraits d’une vidéo montrant notamment un homme noir agonisant, dans le Minnesota aux Etats-Unis

Article précedent

Répondeur de 06:30 le 07/07/16

Article suivant

Grande-Bretagne: une femme succédera à Cameron

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Etats-Unis: choc après la mort filmée d'un Noir abattu par la police