AFPINTERNATIONAL

Etats-Unis: le gotha du golf, dont Nicklaus en larmes, rend hommage à Arnold Palmer

New York (AFP) – Le gotha du golf américain, dont les récents vainqueurs de la Ryder Cup et Jack Nicklaus en larmes, s’est réuni mardi en Pennsylvanie pour rendre un dernier hommage à Arnold Palmer, golfeur légendaire décédé le 25 septembre à l’âge de 87 ans.

Pour cette cérémonie du souvenir, des générations de golfeurs étaient réunies sur les bancs de la Basilique Saint-Vincent de Latrobe, la ville natale d’Arnold Palmer, surnommé « The King » et détenteur de 95 titres, dont sept en Grand Chelem.

Parmi eux, une autre légende du golf des années 1960, Jack Nicklaus, très ému au moment de rendre hommage à Arnold Palmer. « Le golf lui a beaucoup donné mais il lui a rendu encore plus en retour. Il était le roi de notre sport et le sera toujours », a notamment déclaré l’homme aux 18 succès en « majeur », âgé de 76 ans.

Les récents vainqueurs de la Ryder Cup, Phil Mickelson, Rickie Fowler et Bubba Watson, qui ont reconquis dimanche un titre qui échappait aux Etats-Unis depuis 2008, étaient présents également et sont arrivés avec le trophée en mains. « C’est plutôt cool de pouvoir l’amener ici aujourd’hui », a expliqué Fowler.

« J’ai pour consigne d’organiser une cérémonie joyeuse, mais nous sommes quand même venus ici avec le coeur très lourd, a déclaré Tim Finchem, le directeur général du circuit PGA. Quand vous parlez de l’héritage d’Arnold, je ne crois pas qu’il s’agisse d’un héritage du passé. C’est un héritage bien vivant qu’il nous a laissé. »

Arnold Palmer est décédé de complications cardiaques dans un hôpital de Pittsburgh (Pennsylvanie). Les funérailles devaient avoir lieu dans l’intimité familiale.

Vedette du golf, il a beaucoup contribué à la démocratisation de ce sport dans les années 1960. Parmi ses victoires figurent quatre Masters d’Augusta, deux British Open et un US Open.

Peter Dawson, l’ancien directeur général du Royal and Ancient, une instance qui régit le golf mondial, a d’ailleurs souligné l’influence de Palmer pour amener son sport aux quatre coins de la planète.

« Arnold était le plus grand ambassadeur du golf, que ce soit ici ou à l’étranger. Il a fréquenté des chefs d’Etat, des présidents, des Premiers ministres, mais sans jamais perdre sa simplicité », a-t-il souligné.

« Il pouvait ouvrir les portes qui étaient fermées aux autres. Mais il était plus qu’un ambassadeur. Il était le roi et il le restera toujours », a encore affirmé le dirigeant.

Et c’est sans doute Tim Finchem qui a le mieux résumé la carrière et le personnage d’Arnold Palmer: « Un vieux adage affirme que personne n’est irremplaçable. Quel que ce soit l’auteur de cette phrase, il n’a pas connu Arnold Palmer. Il n’y en aura pas un autre! »

Jack Nicklaus en larmes lors d'un hommage à la légende du golf Arnold Palmer à la Basilique Saint-Vincent de Latrobe en Pennsylvanie, le 4 octobre 2016. © AFP

© GETTY/AFP Hunter Martin
Jack Nicklaus en larmes lors d’un hommage à la légende du golf Arnold Palmer à la Basilique Saint-Vincent de Latrobe en Pennsylvanie, le 4 octobre 2016

928be113696d0eda1220dbe4571c32b39b016437
Article précedent

A New York, un homme-ordures pour éveiller les consciences

0b3ee2eac72aea869e7a779879cc0ea9b9b7a349
Article suivant

Menace d'attentat: un jeune homme de 18 ans mis en examen et écroué

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Etats-Unis: le gotha du golf, dont Nicklaus en larmes, rend hommage à Arnold Palmer