Euro 2016INTERNATIONALSPORT

Euro-2016 – La France hérite de l'Eire, la Suède dit adieu à Zlatan

Paris (AFP) – La France affrontera l’Eire en 8e de finale de l’Euro: cette équipe fait partie des quatre derniers qualifiés à l’issue des ultimes matchs du premier tour mercredi, aux côtés du Portugal de Cristiano Ronaldo, de la petite Islande et de la Belgique.

Cette soirée était la dernière de la superstar Zlatan Ibrahimovic sous le maillot de la Suède: il prend sa retraite internationale après l’élimination de son équipe par la Belgique (0-1).

Le premier tour s’est achevé mercredi après treize jours de compétition et les matches à élimination directe vont débuter avec les 8e: Suisse – Pologne, pays de Galles – Irlande du Nord et Croatie-Portugal samedi, France – Eire, Allemagne – Slovaquie et Hongrie – Belgique dimanche, Italie – Espagne (remake de la finale de 2012) puis enfin Angleterre – Islande lundi.

Les coups de théâtre tardifs sont décidément une manie dans cet Euro: l’Eire a arraché sa qualification dans les toutes dernières minutes en battant l’Italie (elle-même déjà qualifiée) 1-0 sur un but de Brady à la 85e.

La mythologie du football est friande de dramaturgie et le France – Eire qui se profile n’en manque pas. La dernière rencontre entre les deux équipes date du 18 novembre 2009 et reste un très mauvais souvenir pour les Irlandais.

Au Stade de France, en barrage retour pour le Mondial-2010, Thierry Henry avait offert un but à William Gallas en contrôlant la balle de la main pendant les prolongations. Cette égalisation (1-1) avait envoyé la France en Afrique du Sud, après une victoire 1-0 à l’aller. Mais le geste d’Henry avait suscité une énorme polémique et quasiment une affaire d’Etat en Irlande.

Des 23 Irlandais de l’Euro, cinq étaient là lors de cette froide soirée de novembre. Ce n’est pas le cas de Robbie Brady, le buteur de mercredi, qui a assuré sans complexe: « Nous pouvons battre la France (…). Depuis deux ans nous avons réussi à battre plusieurs grandes équipes donc il ne faut pas craindre » les Bleus.

– L’orgueil de Ronaldo –

Pour Cristiano Ronaldo, la soirée de mercredi a été bouillante. Le capitaine portugais, qui n’avait encore pas marqué dans cet Euro, a été le héros de la soirée: il a inscrit un doublé, dont une talonnade somptueuse, qui permet au Portugal d’aller en 8e après un nul contre la Hongrie (3-3), déjà qualifiée. 

Le scénario du match a été le plus trépidant depuis le début de l’Euro puisque le Portugal a été mené trois fois.

« C’était un match un peu fou avec pas mal d’attaques, beaucoup de buts. Je suis heureux. A trois reprises, nous pensions être éliminés mais nous avons réussi à revenir », a déclaré Ronaldo.

En plus d’offrir la qualification au Portugal, il est devenu le premier joueur de l’histoire à marquer dans quatre Euros différents (8 buts au total). Il se rapproche du record de Michel Platini: neuf buts dans une phase finale de l’Euro, ce que le Français avait toutefois réalisé en une seule édition, l’Euro 84 remporté à domicile.

Sa réaction d’orgueil et la rage qu’il a manifestée sur le 3e but hongrois montrent combien l’enjeu est important pour Ronaldo: le triple Ballon d’Or collectionne les trophées individuels mais n’a jamais conduit sa Selecçao à un titre continental ou mondial.

– Nouvelle fête nationale en Islande? –

« C’est un gagneur, un buteur. Il joue devant et il se nourrit de buts. Cela le met plus en confiance pour la suite et c’est déterminant. Il sera plus en confiance contre la Croatie », a prophétisé le sélectionneur Fernando Santos.

Quelques heures avant le match, un geste d’humeur avait trahi la nervosité de CR7: lors de la promenade de l’équipe, il avait jeté le micro d’un journaliste dans un cours d’eau. Ce journaliste travaille pour un groupe auquel Ronaldo refuse de parler depuis plusieurs années, en raison de la publication d’informations concernant sa vie privée et son fils.

Le Portugal termine seulement troisième du groupe F et s’est fait chiper la deuxième place par une équipe qu’on n’aurait jamais attendue là: la petite Islande (330.000 habitants). 

Elle a battu l’Autriche in extremis (2-1), ce qui la qualifie en 8e de finale pour sa première participation à un tournoi majeur et lui offrira le redoutable honneur d’affronter l’Angleterre, lundi à Nice.

« Je pense que nous allons changer la date du jour férié national à aujourd’hui », a plaisanté le co-sélectionneur Heimir Hallgrimsson.

« C’est impossible de décrire tout ça », a renchéri  le défenseur Kari Arnason. « 10.000 personnes venus d’Islande, c’est incroyable! Vous savez, pour nous c’est comme voir votre famille au match, je connais presque 50% des supporters qui étaient présents aujourd’hui », a-t-il souri.

Jeudi et vendredi, les équipes qualifiées prendront deux jours de repos, avant de basculer vers les 8e de finale.

La joie des Irlandais après le but de Robbie Brady face à l'Italie lors de l'Euro, le 22 juin 2016 à Lille. © AFP

© AFP PHILIPPE HUGUEN
La joie des Irlandais après le but de Robbie Brady face à l’Italie lors de l’Euro, le 22 juin 2016 à Lille

Article précedent

Tirs de missiles nord-coréens: un "grand événement" pour Kim Jong-un

Article suivant

Euro-2016: la France affrontera l'Irlande en 8e de finale

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Euro-2016 – La France hérite de l'Eire, la Suède dit adieu à Zlatan