INTERNATIONAL

Euro-2016: la France veut la voie royale, la Roumanie et l'Albanie sont encore là

Paris (AFP) – Tout le monde joue quelque chose ! La France, déjà qualifiée, rencontre la Suisse (21h00) dimanche pour s’assurer un adversaire plus facile en huitièmes de finale en gardant la tête du groupe A. Derrière les Bleus, tout reste ouvert pour une qualification des Suisses, ou des Roumains et Albanais qui s’affrontent.

. France-Suisse: la première place en jeu

Français et Suisses, respectivement premiers (déjà qualifiés) et deuxièmes du groupe A, s’affrontent à Lille pour s’assurer la première place. Avantage France sur ce match, puisque les Bleus comptent six points quand leurs adversaires n’en ont que quatre. Un match nul suffit donc aux Bleus pour s’assurer un huitième de finale à priori plus abordable contre un troisième de groupe. Pour cette rencontre, Didier Deschamps pourrait faire tourner son effectif. Après l’échec du 4-2-3-1 lors du match contre l’Albanie, « DD » devrait revenir à son système préférentiel en 4-3-3, ce qui signifie le retour de Paul Pogba et Antoine Griezmann, décisif mercredi, dans le onze de départ. Olivier Giroud et N’Golo Kanté, tous deux déjà avertis dans le tournoi, pourraient être préservés pour les huitièmes de finale et remplacés par André-Pierre Gignac et Yohan Cabaye. La Suisse, pas totalement assurée encore de sa qualification, devrait se présenter avec une équipe quasiment inchangée par rapport au dernier match. Seul Valon Behrami devrait être laissé au repos à cause d’un genou récalcitrant.

. Roumanie-Albanie: rien n’est fait

Nouvelle formule de l’Euro oblige, rares sont les équipes déjà éliminées à la veille de la dernière journée du premier tour. La Roumanie et l’Albanie nourrissent encore l’espoir de passer en huitièmes de finale, à condition de gagner impérativement à Lyon. Aucune de ces deux équipes n’a toutefois remporté un seul match pour l’instant. L’Albanie a même été battue deux fois. Mais qu’importe, une place parmi les quatre meilleurs troisièmes est encore possible. Les Roumains, avec un point, peuvent même espérer accrocher la deuxième place devant la Suisse, si celle-ci s’incline face à la France. Les deux sélections, aux caractéristiques similaires, à savoir un bloc compact, une défense solide et une attaque famélique, vont devoir forcer leur nature pour faire basculer la rencontre. Pour ce match, l’Albanie retrouve son capitaine Lorik Cana mais perd son milieu Burim Kukeli, averti deux fois lors des deux premiers matches.

André Pierre Gignac (g) à la lutte avec Dimitri Payet (c), à côté d'Antoine Griezmann (d), lors d'une séance d'entraînement à Villeneuve-d'Ascq, le 18 juin 2016. © AFP

© AFP FRANCK FIFE
André Pierre Gignac (g) à la lutte avec Dimitri Payet (c), à côté d’Antoine Griezmann (d), lors d’une séance d’entraînement à Villeneuve-d’Ascq, le 18 juin 2016

Article précedent

Loi travail: pour Valls, "maintenant, il faut aller vite et faire adopter ce texte"

Article suivant

En dix ans, le musée du Quai Branly voulu par Jacques Chirac a trouvé son public

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Euro-2016: la France veut la voie royale, la Roumanie et l'Albanie sont encore là