INTERNATIONAL

Euro-2016: le foot répond présent, mais sécurité et grèves posent question

Paris (AFP) – La carte postale et l’envers du décor: les stars du foot descendent des avions et s’entraînent devant un public ravi à deux jours de l’ouverture de l’Euro-2016 en France, pays toujours touché par les conflits sociaux et préoccupé par les menaces d’attentats.

. Grèves: au tour des poubelles

Les appels à cesser les grèves du chef de l’Etat François Hollande et de son Premier ministre Manuel Valls n’ont pas eu l’effet escompté. Pour la huitième journée consécutive, le trafic ferroviaire restait perturbé mercredi, avec une légère amélioration puisque 80% des TGV et six Intercités sur dix circulaient. En Ile-de-France, toujours un Transilien et un RER sur deux seulement. 

L’image de la Ville Lumière est aussi écornée: dans certains arrondissements de Paris, les poubelles ne sont plus ramassées depuis plusieurs jours. Les trois principaux sites de traitement de la région parisienne étaient bloqués mercredi matin tout comme l’incinérateur de Fos-sur-Mer qui traite les ordures ménagères de Marseille, autre ville hôte de l’Euro-2016.

Saint-Etienne, elle aussi ville hôte, pourrait être dans l’impossibilité d’ouvrir sa fan zone à temps en raison d’une grève qui touche là encore le service de ramassage des ordures. 

Quant au ciel, les syndicats de pilotes d’Air France affichaient mercredi leur « pessimisme » sur l’issue des négociations avec la direction concernant leur appel à la grève du 11 au 14 juin.

Au niveau national, une grande manifestation est toujours prévue à Paris le 14 juin à l’appel des sept syndicats opposés au projet de loi de travail. Ce jour-là, seuls deux matches seront au programme de l’Euro, en province: Autriche – Hongrie à Bordeaux et Portugal – Islande à Saint-Etienne.

. La peur des attentats

Certains joueurs eux-mêmes évoquent désormais la crainte du terrorisme. « Ma famille et mes enfants ne viendront pas au stade. Le risque est pour moi tout simplement trop important », a ainsi lancé dans Bild Jerome Boateng, défenseur de l’Allemagne, arrivé jeudi à Evian avec sa sélection championne du monde. 

Le 13 novembre, le joueur était au Stade de France pour un match amical contre les Bleus aujourd’hui gommé des mémoires devant l’horreur des attaques de Paris et Saint-Denis, qui avaient fait au total 130 morts ce jour-là. 

Le joueur du Bayern Munich remettra les crampons au Stade de France le 16 juin pour affronter la Pologne, lors du 2e match de la Mannschaft dans le groupe C.

« Moi je ne conseillerais pas à mes enfants d’aller dans une fan zone », a de son côté assuré Valérie Pécresse, présidente LR de la région Ile-de-France, sur RMC/BFMTV. 

C’est dans ce climat anxiogène que le gouvernement lance ce mercredi une application pour smartphone baptisée « Alerte attentat ». Cette appli disponible gratuitement en français et en anglais permet à chacun d’être alerté, sur son smartphone, « en cas de suspicion d’attentat ou d’événement » exceptionnellement grave.

. Les stars régalent les fans

Loin de ces craintes, l’Euro est devenue une réalité pour les fans de foot qui voient défiler depuis dimanche des stars qu’ils admirent habituellement à la télé. Mardi, 400 enfants des environs avaient été invités à assister à l’entraînement de l’équipe d’Angleterre à Chantilly. Wayne Rooney a pu mesurer que sa popularité était intacte, en dépit d’une saison terne à Manchester United, au nombre d’autographes qu’il a dû signer.

La première séance d’exercice des Allemands champions du monde, à peine arrivés mardi soir à Evian, a été une fête réussie pour un public jeune et bruyant, par un très beau temps. Pour le stoppeur Antonio Rüdiger en revanche, la journée a été amère: il s’est blessé au genou droit et a déclaré forfait pour le tournoi.

Les Diables rouges belges, eux, s’entraîneront en public mercredi à 16h00 au stade Chaban-Delmas de Bordeaux où 20.000 spectateurs sont attendus.

Enfin, les joueurs de l’Espagne, doubles tenants du titre, sont attendus mercredi en soirée dans le camp de base de l’Île de Ré, qui a rebaptisé certains villages en espagnol: « Les Portes en Ré » doit maintenant se prononcer « Las Puertas en Ré ».

Les Suisses à l'entraînement, le 8 juin 2016 à Montpellier. © AFP

© AFP PASCAL GUYOT
Les Suisses à l’entraînement, le 8 juin 2016 à Montpellier

Article précedent

Hollande se passera des "propositions de service" de Zlatan Ibrahimovic

Article suivant

SNCF: grève reconduite en région parisienne

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Euro-2016: le foot répond présent, mais sécurité et grèves posent question