ACTUS LOCALESMÉTÉO

Face à la houle le MRCC en appelle à la responsabilité

©Météo France

©Météo France


La forte houle qui touche actuellement la quasi-totalité de la Polynésie française a aiguisé l’appétit des amateurs de sensations fortes. Avec des creux de plus de 3,5 mètres le MRCC Papeete en appelle à la responsabilité de tous face aux risques encourus et aux possibles conséquences pour les secours.

Le placement en état de vigilance orange pour fortes houles d’une grande partie de la Polynésie française a pour effet paradoxale d’attirer plus de monde qu’il n’en effraie. Les surfeurs sont de sortie et les moins expérimentés d’entre eux prennent parfois des risques inconsidérés face à la houle et les forts courants qu’elle génère. Nos confrères de Tahiti Infos relatent ainsi les mésaventures d’un surfeur sur le spot de Taapuna mercredi. Face à cette prise de risque le MRCC Papeete en appelle donc à la responsabilité de tous. Les conditions actuelles sont dangereuses pour ceux qui voudraient les affronter mais aussi pour les équipes qui auraient à intervenir pour les secourir comme l’explique le directeur du MRCC, Clément Jacquemin.

©Cédric Valax

Météo France maintient sa vigilance orange pour les fortes houles sur les zones : Rapa, Australes Centre, Australes Ouest, Iles du Vent, Iles-sous-le-Vent, Mopelia, Tuamotu Ouest, Gambier et Tuamotu Sud et jaune pour le reste des Tuamotu. Ces fortes houles provoquent une élévation importante du niveau de la mer dans les lagons exposés et de forts courants aux abords des passes. Vigilance jaune également en cours pour vents violents pour les Iles du Vent, Iles-sous-le-vent et les Tuamotu Ouest.

 

Article précedent

Deux jours pour un adieu universel à Mohamed Ali

Article suivant

Incivisme : des cocotiers massacrés à Orofara

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Face à la houle le MRCC en appelle à la responsabilité