INTERNATIONAL

Famille disparue: la voiture du fils et d'autres objets découverts

Saint-Nazaire (AFP) – L’enquête sur la mystérieuse disparition, depuis deux semaines, de la famille Troadec, a connu de nouveaux rebondissements jeudi avec la découverte de la voiture du fils à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), puis d’autres objets près de Brest, dont un manuel scolaire du père.

Au lendemain de la découverte de la carte vitale de la fille de la famille, Charlotte, ainsi que d’une carte bancaire et d’un pantalon dans le Finistère d’où sont originaires les Troadec, les enquêteurs ont retrouvé jeudi la voiture de son frère à Saint-Nazaire.

La voiture, une Peugeot 308 gris clair, qui était activement recherchée par les enquêteurs, a été découverte dans la matinée, sans aucun corps à l’intérieur, a indiqué à l’AFP le procureur de la République à Nantes, Pierre Sennès. 

L’automobile, immatriculée dans le département de l’Ariège, était garée sur le parking d’une église, près de la zone portuaire de Saint-Nazaire, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Des policiers ont effectué des relevés mais, selon les premières constatations, n’ont rien sorti de la voiture du jeune homme de 21 ans. A la mi-journée, le véhicule a été embarqué, bâché, par une dépanneuse escortée par deux motards de la police, a constaté l’AFP.

La voiture « est garée depuis samedi matin » et « n’a pas bougé (depuis) », a témoigné avec certitude Catherine, la gérante de la boulangerie donnant sur la place de l’église.

– manuel scolaire, drap –

Les recherches qui ont repris dans le secteur de Dirinon, près de Brest, dans le Finistère, ont également permis de retrouver un manuel scolaire appartenant au père de la famille, selon une source proche de l’enquête. 

« Un livre scolaire au nom de Pascal Troadec a été retrouvé à 2 km de l’endroit où a été découvert la veille la carte vitale de Charlotte et un pantalon. Un drap a également été saisi dans le secteur de recherche », a déclaré cette source à l’AFP.

Une carte bancaire avait aussi été retrouvée mercredi avec le pantalon, a indiqué jeudi à l’AFP une autre source proche de l’enquête, sans en préciser le détenteur.

Les recherches dans le secteur de Dirinon ont été élargies jeudi à un périmètre de 7 km2, avant d’être arrêtées à la tombée de la nuit.

« Au total, 80 gendarmes dont 38 élèves ont été mobilisés pour effectuer des recherches dans cette zone », a déclaré à l’AFP Gilles Doris, officier de communication de la gendarmerie pour la zone de défense Ouest. 

– une dizaine de points d’eau –

Un hélicoptère muni de caméras thermiques a été mobilisé pour repérer d’éventuels corps, et 15 motards étaient également sur place. La zone côtière, à quelques kilomètres de Dirinon, a par ailleurs été examinée par hélicoptère et avec l’aide d’une brigade nautique. 

Sept plongeurs de la gendarmerie ont exploré l’étang du Roual, à Dirinon, mais n’ont rien trouvé. « Une dizaine de points d’eau au total vont être explorés » dans les prochains jours, a précisé Gilles Doris. 

Les recherches reprendront vendredi avec essentiellement la brigade nautique et des plongeurs. 

Quelque 260 kilomètres séparent Dirinon de Saint-Nazaire et le mystère de la disparition de la famille s’épaissit encore plus pour les enquêteurs. 

Ceux-ci opèrent dans le cadre d’une information judiciaire ouverte contre X pour « homicides volontaires, enlèvements et séquestrations ».

Mercredi, des investigations ont de nouveau été menées au domicile des Troadec, à Orvault (Loire-Atlantique), à une soixantaine de kilomètres de Saint-Nazaire. Du sang, en grande quantité, y a été découvert, selon le procureur Sennès.

Au début de l’enquête, les enquêteurs avaient mis la main sur un téléphone portable souillé de sang et découvert déjà de nombreuses taches de sang dans le pavillon, dont certaines essuyées, laissant penser à une scène de violences. 

Ces traces appartiennent au père, à la mère et au fils, mais le sang de la fille n’a jusque-là pas été identifié.

La famille Troadec a mystérieusement disparu depuis le 16 février. C’est la soeur de Brigitte Troadec, inquiète d’être sans nouvelles, qui a donné l’alerte il y a une semaine.

© AFP JEAN-SEBASTIEN EVRARD
La voiture de Sébastien Troadec découverte le 2 mars 2017 sur un parking à Saint-Nazaire

Article précedent

Contacts avec Moscou: Trump dénonce une "chasse aux sorcières"

Article suivant

Assassinat de Kim Jong-Nam: la Malaisie libère un Nord-Coréen

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Famille disparue: la voiture du fils et d'autres objets découverts