EMISSIONSL'édito d'Alexandre Taliercio

Faut-il se vacciner contre le Ministre de la Santé ?… – Edito 03/12/2015

Saviez vous que le Sida c’est 35 millions de personnes qui sont aujourd’hui infectées dans le monde, 1 séropositif sur 4 ignorant qu’il est porteur du virus. L’épidémie ne faiblit pas : l’accès aux traitements progresse moins vite que les nouvelles contaminations. Le Sida reste la 4ème cause de mortalité dans le monde avec près de 1,5 millions de décès chaque année.

C’était hier la journée mondiale de lutte contre le Sida et je me suis demandé ce qui pouvait bien être organisé en Polynésie autour de cette date. J’ai appelé le Ministère de la Santé, qui m’a redirigé vers le Service de programmation et de prévention et là … j’ai failli tomber de ma chaise. La personne que j’ai eu au téléphone me dit toute gênée qu’en fait, rien, je dis bien rien, n’est organisé. Aucune manifestation, aucune action, aucune campagne même éphémère. Elle enfoncera le clou en m’avouant que cela fait trois ans déjà que c’est comme ça. Alors bien entendu, je ne me suis pas contenté de cette réponse hautement scandaleuse qui pourrait faire penser que comme par magie, au milieu du pacifique nous ne risquons rien. On m’a alors avoué que pour lancer une campagne, ou quelque action que ce soit au sein du ministère de la santé il faut un axe et une cible que le spécialiste en charge du secteur en question propose. Ici il s’agit du Dr LAM en charge du service des maladies infectieuses. Je l’ai contacté tout dubitatif que j’étais à me dire qu’il était quand même hautement improbable qu’une politique publique de prévention repose systématiquement sur les épaules d’un praticien. Dépité il m’a dépeint sa situation. Ils sont deux pour gérer toutes les maladies infectieuses, les hospitalisations, le suivi des patients, la veille sanitaire, etc, avec moins de 2,5 mf de budget par an. Et évidemment, comme moi, il a ri, jaune, en se rendant compte que c’était lui qui avait été pointé du doigt comme le bouc émissaire de service.

Mesdames et messieurs, en résumé, nous avons un ministre de la santé, qui laisse se fermer la maison du diabétique en minaudant dans un pays saccagé par la malbouffe, nous avons un ministre de la santé qui ne comprend pas qu’il serait de bon ton de donner une feuille de route à un directeur d’hôpital intérimaire qui finit par jeter l’éponge, nous avons un ministre de la santé qui la gueule enfariné trouve que c’est LA solution de vouloir faire venir des médecins cubains au fenua avant d’avoir lancé quelques études sérieuses que ce soit pour trouver d’autres solutions. Tout ça avec une outrecuidance et un aplomb qui rappelle les plus vilaines années du Flossisme tout puissant.  Et passer à côté d’une campagne même toute petites contre les MST au moment de la journée mondiale de lutte contre le SIDA c’est pour moi la goutte qui devrait faire déborder le vase pour qu’enfin Edouard Fritch prenne sur lui et assume ce qui apparaît clairement comme une manifeste erreur de casting et qu’il se vaccine enfin contre le free style amateur dans un domaine aussi prioritaire au Fenua.

Article précedent

Journal de 07:30 le 02/12/15

Article suivant

La statue de la Liberté inspirée par une paysanne égyptienne ?

5 Commentaires

  1. Hibiscus
    3 décembre 2015 à 13h46 — Répondre

    Il n’y a pas que pour ce ministre qu’il y aurait une erreur de casting.

    Il y en a un particulièrement dangereux au visage d’ange dont l’attitude est tout le contraire du calcul froid sans foi ni loi, genre Tartuffe puissance exponentiel qui fait des « appels » pour détruire des innocents…

    Il faut faire quelque chose, c’est vraiment, vraiment grave…

  2. wakrap
    14 décembre 2015 à 7h56 — Répondre

    Il peut être utile d’aller voir des bases de données. Le SIDA est la 17 eme cause de mortalité dans le monde et non la 4 eme, bien derrère les pratiques sexuelles dangereuses (attention de ne pas glisser!). Il y a 57 millions de morts par an dans le monde. Et organiser un truc pour la 17eme cause de mortalité dans le monde en plus de tout ce qui est fait autour de cette maladie, en temps, dépenses budgétaire de soins et d’antenne, me semble une sacré perte de temps.

  3. 14 décembre 2015 à 9h44 — Répondre

    Vous dites n’importe quoi Monsieur : http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs310/fr/

    Le SIDA est bien dans le TOP 10, en 6ème place, il a reculé, MAIS ce n’est pas en niant jusqu’à son existence et son impact que l’on avancera sous nos latitudes.

  4. wakrap
    14 décembre 2015 à 10h18 — Répondre

    Cause de décès « par maladie contagieuse » alors. Pour les cause de décès sans rajouter maladie contagieuse, les chiffres se trouvent par exemple ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mortalit%C3%A9_dans_le_monde
    Je crois nécessaire, non pas de relativiser la chose, mais simplement la replacer là où elle est, afin que dans une collectivité les décisions soient prises autant que possible en fonction de situations réelles et non médiatiques. Mon premier message était un peu trop direct et je comprends votre réponse.

Laisser un commentaire

PARTAGER

Faut-il se vacciner contre le Ministre de la Santé ?… – Edito 03/12/2015