ACTUS LOCALESECONOMIE

« Fenix » dépoussière les formalités douanières

Le service des douanes a présenté vendredi, à la CCISM, son projet de migration informatique aux acteurs de l’import-export. Si aujourd’hui le progiciel Sofix est toujours de rigueur pour effectuer les formalités douanières ce ne devrait plus être le cas l’année prochaine avec l’arrivée de « Fenix » (Fenua Import Export). Principale évolution : des systèmes interconnectés entre tous les acteurs.

La douane est un passage obligé pour les entreprises d’importation ou d’exportation mais plus qu’obligatoire, il est souvent un véritable casse-tête pour les transitaires, déclarants, expressistes et autres entreprises. Tout ce gère aujourd’hui avec le système Sofix (formalités douanières informatisées, Ndlr.), un progiciel vieillissant mis place en 1999. Il était donc temps de passer à une autre solution. Elle s’appelle Fenix, acronyme de Fenua Import Export et devrait être mise en place en milieu d’année prochaine. Une évolution majeure présentée vendredi aux acteurs de l’import-export à l’occasion de la réunion annuelle douane-entreprises. Parmi les grosses nouveautés, la dématérialisation totale des formalités. Tout pourra se faire en ligne, y compris la signature des documents qui se fera au travers d’un identifiant unique. L’objectif est de « diminuer le temps de dédouanement, donc le coût du dédouanement » précise le directeur adjoint des douanes, Bruno Hamon.

« Beaucoup plus cohérent que Sofix », Fenix pourra également s’intégrer directement dans les interfaces des entreprises, accélérant de fait les flux d’informations entre les différents interlocuteurs. Une autre économie de temps.

 

Article précedent

Heiva i Tahiti : place aux concours !

Article suivant

Tatauroscope du samedi 02 juillet 2016

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

« Fenix » dépoussière les formalités douanières