ACTUS LOCALESSOCIÉTÉ

Fichés S et état d’urgence : pas d’inquiétude chez les Polynésiens

© Cédric Valax

© Cédric Valax

Trois personnes incarcérées à Nuutania ont été fichées S, a confirmé le haut-commissaire cette semaine. Si certains politiques ont vivement réagi, les habitants de la Polynésie ne semblent pas inquiets et ne voient pas pourquoi il faudrait mettre le Pays en état d’urgence.

Trois personnes incarcérées à Nuutania fichées S, la sénatrice et représentante à l’assemblée, Lana Tetuanui, qui demande l’extension de l’état d’urgence à la Polynésie française, le président Fritch qui appelle à « garder raison » et à « ne pas céder à la psychose »… l’actualité française a brutalement rattrapé la Polynésie. Mais pour autant, les Polynésiens semblent prendre calmement les choses. Certains avouaient leur méconnaissance du sujet et ne souhaitaient pas se risquer à donner un avis. D’autres ouvraient de grands yeux en apprenant la nouvelle qu’ils ne connaissaient pas. Et d’autres encore assumaient leur confiance en l’avenir et leur sérénité sur le sujet. Inquiets ? Pas vraiment.

La sénatrice et représentante à l’assemblée, Lana Tetuanui, a même réagi à l’information de trois personnes fichées S, assez énergiquement, demandant l’extension de l’état d’urgence déclaré en métropole et dans certains territoires d’Outre-mer, à la Polynésie française. Les personnes interrogées estiment qu’il n’est pas nécessaire de mettre en alerte tout le territoire pour trois personnes incarcérées à Nuutania.

 

Article précedent

US Open: exploit de Pouille contre Nadal, trois Français en quarts

Article suivant

Brésil: des dizaines de milliers de manifestants pro-Rousseff à Sao Paulo

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Fichés S et état d’urgence : pas d’inquiétude chez les Polynésiens