AFPINTERNATIONAL

Fillon, très net vainqueur de la primaire, défendra les couleurs de la droite en 2017

Paris (AFP) – François Fillon, très net vainqueur dimanche de la primaire de la droite face à Alain Juppé, défendra les couleurs de son camp à l’élection présidentielle de 2017, avec de bonnes chances de l’emporter étant donné la désunion à gauche.

« Sur 2.121 bureaux dépouillés, les scores respectifs étaient pour François Fillon de 69,5% des voix et pour Alain Juppé de 30,5% des voix », a annoncé, peu avant 20H30, Anne Levade, la présidente de la Haute autorité, qui actualisera ses résultats tout au long de la soirée.

Des hurlements de joie ont accompagné l’annonce de ces premiers résultats au QG de M. Fillon, qui réussit donc un double exploit: arrivé largement en tête au premier tour (44,2%), il a successivement écarté les deux favoris des sondages, Alain Juppé mais aussi Nicolas Sarkozy dont il fut cinq ans le Premier ministre (2007-2012), sèchement éliminé dimanche dernier.

Il devrait prendre dans la soirée la parole depuis son QG, sans doute après le maire de Bordeaux, nettement battu après avoir fait la course en tête dans les sondages depuis deux ans.

Pour ce second tour, les électeurs se sont rendus encore un peu plus nombreux dans les 10.228 bureaux de vote qu’il y a une semaine. Selon le président de la commission d’organisation, Thierry Solère (LR), la participation était en hausse de 4,5% à 17H00, à près de trois millions de votants, soit quelque 120.000 électeurs en plus sur des chiffres portant sur 78% des bureaux de vote.

Ce second tour établit donc un record pour une primaire ouverte organisée en France. En 2011, 2,9 millions d’électeurs avaient participé à la primaire initiée par le PS, qui retente l’exercice les 22 et 29 janvier.

M. Fillon devrait être investi dans les prochaines semaines par son parti. Il devra également dessiner les contours futur de sa direction, prérogative incombant au vainqueur de la primaire selon les statuts LR.

Depuis la mise en retrait de Nicolas Sarkozy, éliminé depuis au premier tour, la présidence est assurée par intérim par Laurent Wauquiez.

– En position de force face à une gauche en miettes –

M. Fillon a également indiqué qu’il entendait dévoiler rapidement la liste – resserrée – des ministres de son futur gouvernement en cas de victoire de 2017.

Les discussions avec les formations centristes devraient également figurer au programme, en vue des élections législatives. Avec comme inconnue la stratégie qu’adoptera François Bayrou, qui n’excluait pas de concourir à l’Elysée en cas de défaite de son champion Alain Juppé.

Avec une gauche au pouvoir en miettes, M. Fillon est en position de force pour l’élection présidentielle de 2017 (23 avril et 7 mai). Il sera à ce titre un des principaux adversaires du Front national de Marine Le Pen.

D’autres candidats devraient cependant émerger à droite, à commencer par Nicolas Dupont-Aignan (DLF). Michèle Alliot-Marie entretient également le suspense sur une éventuelle candidature. Les députés Henri Guaino (LR) et Jean Lassalle (ex-MoDem) ont annoncé qu’ils tenteraient de réunir les 500 parrainages nécessaires.

L’épilogue de cette primaire devrait lancer définitivement les hostilités pour l’élection présidentielle. A gauche, tous les regards sont tournés vers François Hollande. Le chef de l’Etat doit en effet annoncer très prochainement s’il brigue ou non un second mandat dans une ambiance électrique avec son Premier ministre Manuel Valls.

Dans un entretien au Journal du dimanche, M. Valls n’exclut pas d’être candidat face au président à la primaire du PS, expliquant vouloir « casser cette mécanique qui conduirait (la gauche) à la défaite », comme l’a évoqué samedi le président de l’Assemblée Claude Bartolone, en froid avec le chef de l’Etat. Aucun président, sous la Ve République, n’a renoncé à briguer un second mandat, exception faite de Georges Pompidou, décédé en fonctions en 1974.

Francois Fillon lors d'une séance de photos, le 27 novembre 2016 à Paris. © AFP

© AFP JOEL SAGET
Francois Fillon lors d’une séance de photos, le 27 novembre 2016 à Paris

ed71762066ea5de1d4e6e2964063ed71289a35df-1
Article précedent

Syrie: la chute des quartiers rebelles s'enchaîne à Alep

6b6b7193d58ddf548deb8ebe64207f4ffb3d1d55
Article suivant

Ligue 1: le Paris SG mène 1 à 0 contre Lyon à la pause

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Fillon, très net vainqueur de la primaire, défendra les couleurs de la droite en 2017