EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Flash info du Mardi 11 Février 2031 – Edito 09/02/2021

Ia Orana et bienvenue sur Fenua One pour les news de ce mardi 11 février 2031.

Ouvrons ce bulletin avec un point météo exceptionnel, dirigeons-nous vers l’archipel des Australes où pour la première fois historiquement une température négative a été relevée la nuit dernière avec un thermomètre qui a affiché jusqu’à -4 degrés Celsius à Rapa. Les spécialistes s’affolent et anticipent déjà des records de froid en juillet/août prochain. On assiste bien là à une nouvelle illustration du dérèglement climatique qui a longtemps amusé les plus sceptiques, mais qui n’en finit pas de rabattre les cartes sur la donne géopolitique et économique mondiale. Je vous rappelle que des élus de l’archipel pressent le gouvernement de Nicole Bouteau pour faciliter la défiscalisation du projet de station de sports d’hiver porté par des investisseurs métropolitains.

Les sujets sont malheureusement étroitement liés, plus au nord aux Tuamotu, dans le plus grand lagon du monde, celui de Rangiroa on s’apprête à poser la dernière barge constituant les fondations de Motuland, l’île flottante artificielle du pool d’investisseurs Chinois et Américains. Ceux-là mêmes qui ont fait fortune grâce à ce que l’on a appelé la flambée insensée du Bitcoin de 2022 lorsque cette monnaie virtuelle avait atteint les 170 000€ pour un Bitcoin. Rappelons que ce projet avait fait couler beaucoup d’encre il y a trois ans lorsque c’est finalement la fronde au Amuitahiraa de Gaston Flosse, ayant réussi à former un éphémère gouvernement, qui avait signé le contrat avec les hommes d’affaire étrangers. C’est notre rédaction qui vous avait révélé en exclusivité que la signature s’était obtenue en échange d’un manoir flottant au top des technologies survivalistes au profit de chacun de ceux que le Très Vieux-Lion avait surnommé les « Pire-que-Fritch ».

Et de Gaston Flosse il en est question, puisqu’à un peu plus d’un an de fêter son centenaire, tout juste de retour de Nouvelle-Zélande après une cure d’oxygène en caisson hyperbare qui manifestement fait chez lui des merveilles, le Super Metua, infirme les rumeurs rapportées dernièrement par la presse qui lui prêtait l’ambition de déposer au Parlement de la Polynésie française un projet de Constitution et provoquer ainsi un vote sécessionniste. Je le cite « Tout est faux ».

Santé enfin, avec un développement inattendu. Depuis que l’OMS, basée à Pékin depuis 8 ans au grand damne des autorités de santé occidentales, a décrétée que l’épidémie de Covid-28 était bel et bien totalement circonscrite, on note pourtant une victime collatérale, l’entreprise Virtual Porinetia. Cette ingénieuse start-up qui avait connu une croissance internationale fulgurante en installant des centres de vacances virtuelles en Polynésie dans une dizaine de villes à l’étranger voit d’un mauvais œil la reprise du tourisme réel et appelle à la prudence en publiant une longue tribune sur FaceTok. Les plus nostalgiques se souviennent encore des bateaux de croisière qui accostaient au port de Papeete, remplacés depuis par les bateaux de drague de terres rares qui matérialisent la reconversion économique réussie du Fenua.

C’est la fin de ce journal. Bonne journée.

Article précedent

Agression sexuelle : un déséquilibré condamné à 3 ans de prison avec sursis

Article suivant

Décès d’un bébé soigné par la médecine traditionnelle : prison avec sursis ou relaxe pour les prévenus

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Flash info du Mardi 11 Février 2031 – Edito 09/02/2021