ACTUS LOCALESPOLITIQUE

L’opposition jubile après les annonces du Synode sur le nucléaire

© Lucie Rabréaud

© Lucie Rabréaud

L’Église protestante maohi a pris une position forte dans les conclusions de son synode sur le sujet du nucléaire, menaçant l’État français de porter plainte pour « crime contre l’humanité ». Gaston Flosse et Oscar Temaru étaient présents et ont réagi à l’annonce faire par les dirigeants de l’EPM.

Gaston Flosse et Oscar Temaru ont réagi à la décision de l’Église protestante maohi (EPM) concernant le nucléaire. Réunie en synode durant toute la semaine, l’EPM a rendu ses conclusions dimanche, appelant notamment l’État français à prendre ses responsabilités dans les conséquences des essais nucléaires. « L’ensemble de ces actes graves et fautifs perpétrés par l’État français pourraient être qualifiés de crimes contre l’humanité », est-il écrit dans la résolution de ce 132e synode. L’Église protestante maohi souhaite faire connaître sa position à l’ONU et si ça ne suffit pas, engager des poursuites contre l’État français pour « crime contre l’humanité ». Le leader indépendantiste, Oscar Temaru, avait le sourire. « C’est une décision historique », a-t-il dit. « C’est un grand pas qui a été franchi par les dirigeants de l’Église protestante maohi. »

Pour Gaston Flosse, « il faudrait que tous les Polynésiens soient d’accord ». L’ancien président du Pays a profité de ce sujet pour tacler Édouard Fritch, se moquant de son futur déplacement à l’ONU. Le président Fritch avait en effet annoncé à plusieurs reprises qu’il se rendrait à la réunion de la Quatrième commission à l’ONU qui doit se tenir au mois d’octobre, pour porter la voix des autonomistes. Gaston Flosse estime que « nous allons aller exposer notre division aux Nations Unies ». Ce qui n’est pas une bonne chose pour lui.

Article précedent

L’association 193 décidera vendredi pour l’ONU

Article suivant

L'Eglise protestante s'attaque au "crime" nucléaire

3 Commentaires

  1. Teatoto
    7 août 2016 à 19h20 — Répondre

    Tauhiti faaea te haamaau noa ia outou iho lol

  2. Perriot Christophe
    8 août 2016 à 1h57 — Répondre

    Bonne nouvelle. Avant de lancer le projet d’essais nucléaires dans le pacifique, le choix du désert marocain fût abandonné suite à l’indépendance du pays, second choix le  » désert  » des
    Agriates dans le nord ouest de la corse, la population ? Quelle importance … Heureusement trop près de la ville de Nice. Nos parents eux ne comptaient pas, la population  » indigène  » est pour l’état français, une quantité négligeable à chouchouter un peu ou du moins à consoler par de belles paroles en périodes électorales …. Si mr Flosse parle d’exposer les divisions d’un peuple à l’ONU, il ne s’agit que d’exposer les divisions entre ceux qui respectent la vie et la terre et ceux qui respectent les valises de fric et le pouvoir.

  3. Iritahua
    8 août 2016 à 8h04 — Répondre

    Il est marrant l’ex président, un faux c.. pas possible. A-t-il consulté les Polynésiens, lorsqu’il a donné son accord pour les essais, il faudra qu’il arrête ses conneries et ses mensonges pas possibles à la RETRAITE.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

L’opposition jubile après les annonces du Synode sur le nucléaire