EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

France, es-tu encore plus menteuse que ce que je pensais ?… – Edito 11/03/2021

Je me garderais bien de tirer des conclusions tranchantes à chaud sur les dernières révélations faites au sujet des retombées radioactives des essais atomiques atmosphériques français. Il y a trop de paramètres qui rentrent en jeu pour qu’une modélisation informatique, même lorsqu’elle est fournie par un pool d’experts indépendants, soit déclarée comme source de vérité absolue et unique. Elle est cependant suffisamment objectivement sérieuse a priori pour conforter ce que l’on savait déjà tous, à savoir que les effets de la bombe sur la santé publique des populations avaient opportunément été minimisés.

Il y a précisément 800 éditos de cela, c’était il y a quasiment 6 ans je titrais un de mes billets « France,  t’es qu’une grosse menteuse ». A cette époque-là on disposait alors de suffisamment d’éléments récemment déclassifiés, étayés par des articles de journaux très sérieux comme le Guardian, qui attestaient que le 17 juillet 1974 l’essai Centaure ne s’était pas passé comme prévu puisque le champignon ne s’éleva pas à l’altitude attendue et qu’il s’était dirigé vers Tahiti. Rien que pour cet essai, et juste sur l’île principale de notre Pays, c’est 500 fois la dose maximum autorisée de retombées de particules de plutonium que les populations se sont prises dans la figure. Sans faire d’extrapolations à l’emporte-pièce, quand on est capable de se louper à ce point au bout du 41ème essai, peu de chances qu’auparavant, lorsque l’on maîtrisait encore moins bien les techniques, on ne se soit pas même « légèrement » éloigné dans les faits des prévisions initiales, au détriment des populations au plus proche de Mururoa ou Fangataufa.

Que ce soit sur la base de ces nouvelles informations si elles se confirment via d’autres études indépendantes, ou sur ce que nous savions déjà, il en revient encore que la « raison d’état » reste toujours autant détestable. Elle est d’autant plus abjecte, même quand on met le nez dans le caca aux plus hautes autorités (pardonnez-moi l’expression) quand celles-ci font tout pour minimiser et s’affranchir d’un devoir impérieux de réparation.

Évidemment qu’ici on est à fleur de peau, et à juste titre, sur ce sujet, mais il faut absolument pour la paix sociale de ce pays magnifique, que les amalgames soient évités. Il en va de la responsabilité de tous ceux dont la voix porte. Ce ne sont pas LES français qui doivent être blâmés, mais DES français. Et ça il faut le marteler. Mettre tout le monde dans le même sac, y compris ceux qui comme moi, abhorrent le principe au potentiel effrayant de tripatouiller les atomes serait injuste et indigne de notre humanité, celle qui nous anime tous, quelles que soient nos origines. Tourner le dos à ceux qui pourraient être vos alliés au moment de réclamer des comptes, juste parce qu’ils ont la couleur de peau de ceux qui ont appuyé sur le bouton, plus grave que mettre le feu au ciel, ça a le potentiel de consumer des âmes. Et ce n’est pas un plaisir supplémentaire à donner à ceux qui auront joué à Dieu, et tous ceux qui les couvrent encore.

Article précedent

Journal de 7:30, le 11/03/2021

Article suivant

Hotu Ā Mag l JUST PLAY

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

France, es-tu encore plus menteuse que ce que je pensais ?… – Edito 11/03/2021