ACTUS LOCALESECONOMIE

Franchise douanière : les commerçants inquiets, les consommateurs ravis

© Radio 1

Après la hausse de la franchise douanière, les commerçants de Papeete sont inquiets de la concurrence d’internet et du shopping à l’étranger. L’association des consommateurs Te Tia Ara exprime sa satisfaction.

Mardi, le conseil des ministres a décidé une soudaine augmentation de la franchise douanière de 30 000 Fcfp à 50 000 Fcfp. Les commerçants installés en Polynésie française s’inquiètent de la concurrence des achats en ligne et du shopping à l’étranger avec les compagnies aériennes low cost.

Guy Loussan, le président de l’association Papeete Centre Ville, trouve « étrange qu’on ne protège pas le commerce local qui emploie des gens ». Il espère des « compensations » de la part du gouvernement polynésien.

Guy Loussan, commerçant dans le textile, explique lui-même que son secteur est aujourd’hui compétitif grâce à des exonérations douanières mais que des secteurs comme l’électronique risquent de souffrir de l’élévation de la franchise. Le président de la Fédération générale du commerce, Gilles Yau, réclame lui aussi l’élargissement des mesures fiscales en vigueur pour le textile.

Les consommateurs ravis

Au contraire, l’association des consommateurs Te Tia Ara se félicite de l’élévation de la franchise en douane qui autorise les voyageurs à transporter plus de marchandises. Makalio Folituu, président de Te Tia Ara.

Article précedent

Mercato : Le tableau complet des démissions et mutations

Article suivant

L'APC autorise le rachat du Kia Ora par le groupe Wane

4 Commentaires

  1. Hirinake
    9 janvier 2019 à 20h35 — Répondre

    Meme si le Gouvernement decidait de monter la franchise a 100.000 fcp au lieu de ce minable 50.000 fcp les potiches parvenus de la Federation du commerce peuvent toujours roucouler a en verser des larmes, car avec les 300 ou 400% de marge que ces commercants se tapent depuis des annees…..il faut arreter car cela devient un veritable « Racket organise ».
    A tupohe a tu mea ma no te mea mea haama outou te mau feia ona e moni.

    • PAYET Jean
      11 janvier 2019 à 17h45 — Répondre

      Ia orana, tu as très bien résumé la situation, tout à fait d’accord avec toi!
      Par contre cette franchise jusqu’à 50 000 francs concerne seulement les voyageurs ou également les achats effectués depuis le fenua via internet?
      Mauruuru pour ta réponse car l’info est plutôt vague je trouve et je ne suis pas certaine d’avoir bien compris. Bonne journée.
      Jean

  2. GOURRAT
    10 janvier 2019 à 8h58 — Répondre

    Le vrai problème c’est que les commerçants polynésiens sont TOTALEMENT libre d’avoir la marge bénéficiaire qu’ils souhaitent.
    Je suis d’accord c’est du racket organisé: la PF est une prison dorée
    Encore une fois on ne s’attaque pas au vrai problème
    Merci « gouvernement »pour cette sucette à 50000 fcfp
    Gouverner: c’est prévoir:
    Vrai question: Avons-nous bientôt des élections, les électeurs heureux vont pouvoir voter

  3. Alex
    10 janvier 2019 à 14h47 — Répondre

    Côté consommateurs : Merci à Internet et à cette hausse de la franchise douanière.

    Côté commerçants : Arrêt des prix prohibitif et tout ira mieux pour vous.

    Vive la concurrence

Laisser un commentaire

PARTAGER

Franchise douanière : les commerçants inquiets, les consommateurs ravis