ACTUS LOCALESECONOMIE

Franchise postale : Chin Loy dénonce une perte de plus d’un milliard pour les commerçants

©CCISM

©CCISM

L’adoption jeudi par l’assemblée de l’amendement visant à relever le seuil de la franchise postale de 20 000 Fcfp à 30 000 Fcfp fait grincer des dents. Si l’UPLD se targue d’avoir « défendu le peuple » et si le Tahoeraa se réjoui de cette « bouffée d’oxygène pour les consommateurs », le président de la CCISM dénonce une mesure mettant en danger les entreprises du fenua et leurs salariés. Il estime que sur une année, c’est plus d’un milliard Fcfp qui vont manquer dans les caisses des commerces locaux.

Vendredi, au lendemain du vote par l’assemblée actant le retour de la franchise postale à 30 000 Fcfp pour les particuliers, le président de la Chambre de commerce, d’industrie, des services et des métiers, Stéphane Chin Loy, a vivement réagi. Il dénonce une mesure constituant « un danger pour la survie » des commerçants et « par extension le maintient de leurs employés ». Stéphane Chin Loy regrette que cette franchise ne s’adresse qu’aux particuliers et pas aux entreprises. Le président de la CCISM demande aux élus de prendre des mesures pour protéger le commerce local. Pour lui, et sur une année, c’est plus d’un milliard Fcfp qui manquera dans les caisses des commerces et autant de taxes qui ne seront pas perçues par le Pays.

Article précedent

Attentats de Paris : les armes auraient été achetées en Allemagne

Article suivant

Cazeneuve accepte le chiot russe en remplacement de Diesel

1 Commentaire

  1. Robert
    28 novembre 2015 à 16h01 — Répondre

    S’ils ne s’étaient pas (trop) gavés pendant tant d’années nous pourrions être d’accord avec eux! Qu’en est-il du rapport de Hiro Taefarere sur les prix?: passé à la trappe car trop à charge… Combien a-t-il touché pour se taire?

Laisser un commentaire

PARTAGER

Franchise postale : Chin Loy dénonce une perte de plus d’un milliard pour les commerçants